Les réponses au Questionnaire du maire à l’intention des candidates et des candidats de la circonscription d’Ottawa-Vanier ont été classées en ordre alphabétique du dernier nom de chaque candidat(e) qui y a répondu.

1. La Ville a entrepris un projet ambitieux de train léger; l’étape 2 de ce projet étendra le réseau à l’est, à l’ouest et au sud de la ville. Si vous êtes élue ou élu, est-ce que vous, et votre parti, appuierez l’étape 2 du projet de train léger?

Claude Bisson, candidat du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario

Oui
Commentaires :

Moi et mon parti sommes d’avis que nous devons concentrer nos efforts sur des projets de transport collectif comme l’expansion du train léger. Ce projet va aider l’économie de notre ville, offrir de nouvelles options pour se déplacer et réduire nos émissions de carbone. Nous devons également nous assurer que le transport collectif demeure abordable pour que tous les citoyens d’Ottawa puissent avoir accès à l’ensemble du réseau de la ville.

 

Nathalie Des Rosiers, candidate du Parti libéral de l’Ontario

Oui
Commentaires:

Je soutiens fortement ce projet et il est essentiel de permettre à nos concitoyens de passer moins de temps dans les transports et plus de temps avec leur famille. Continuer d’améliorer le transport en commun pour les familles d’Ottawa-Vanier est un enjeu que j’ai soulevé durant ma campagne et je compte bien continuer de défendre ce projet.

Je suis très fière d’être la candidate du parti qui a financé la phase 1 du train léger et avec en plus l’engagement d’investir dans la phase 2 de ce projet de grande envergure. Contrairement aux conservateurs, le parti Libéral n’a jamais dérogé de leur soutien pour la construction de transport en commun à Ottawa.

 

Elizabeth de Viel Castel, candidate du Parti Fin au nouveau programme d’éducation sexuelle 

Oui

 

André Marin, candidat du Parti conservateur de l’Ontario

Commentaires :

Le Parti PC de l’Ontario croit que l’infrastructure est l’un des besoins les plus urgents de la province. La congestion, les temps d’attente et les embouteillages entraînent notre économie et notre qualité de vie. Malheureusement, ce gouvernement libéral est au pouvoir depuis 13 ans et l’Ontario est toujours confronté à un encombrement et à un transit insuffisant. Le Parti PC de l’Ontario appuie l’étape 2 du projet de train léger de la Ville d’Ottawa. Si j’ai l’honneur d’être élu député d’Ottawa-Vanier, je soutiendrai ce projet au nom de mes électeurs. Le chef du Parti PC de l’Ontario, Patrick Brown, a également précisé que si un gouvernement PC de l’Ontario est élu, il rendrait hommage aux projets d’infrastructure et avoir les pelles dans le terrain. Les projets d’infrastructure doivent être lancés dans le cadre du mandat d’un gouvernement élu et être livrés sans délais et selon le budget.

 

Raphaël Morin, candidat du Nouveau Parti vert de l’Ontario

Oui
Commentaires:

Je crois que le transport en commun est essentiel pour la santé de nos communautés et notre économie.

En revanche, le Parti Vert de l’Ontario appui le renouvellement d’infrastructure transit dans la ville d’Ottawa, en incluant l’étape 2 du projet de train léger.

De plus, le Parti Vert de l’Ontario tient à relancer l’invitation à tous les niveaux de gouvernement pour travailler ensembles pour expédier la Ligne de Trillium atteignant l’aéroport international d’Ottawa.

 

2. La circulation des camions au centre-ville, plus particulièrement sur l’avenue King Edward et sur les rues Rideau et Waller, est souvent périlleuse et nuit à la qualité de vie des résidents et des visiteurs. La Ville a approuvé un plan qui prévoit la réalisation d’une évaluation environnementale pour un projet de tunnel pour camions qui libérerait le centre-ville de la majorité des poids lourds qui y circulent. Est-ce que vous et votre parti accepterez de financer le tiers du coût de cette évaluation au prochain exercice financier, pour que l’étude puisse commencer dès l’année prochaine?

Claude Bisson, candidat du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario

Oui
Commentaires:

Trois cyclistes ont récemment perdu la vie à cause du trafic lourd qui utilise les rues du centreville. C’est trois vies de trop. Nous avons besoin de rendre nos rues sécuritaires, et ce, pour tous les usagers. Nous financerions l’évaluation environnementale, mais le projet retenu devra faire l’objet de consultations publiques adéquates pour s’assurer de créer un consensus autour des solutions choisies.

 

Nathalie Des Rosiers, candidate du Parti libéral de l’Ontario

Oui
Commentaires :

La congestion des camions continue d’être un enjeu pour les familles dans notre communauté, il est temps d’agir. Je suis ravie de voir que le parti Libéral de l’Ontario reconnait l’importance d’étudier ce projet et à déjà investit 375 000 $ pour rendre cette évaluation possible.

Si j’ai l’honneur de servir la communauté d’Ottawa-Vanier comme députée, je serais ravie de travailler avec la ville d’Ottawa pour cette prochaine étape en explorant la faisabilité du tunnel et en contribuant à financer un tiers du financement demandé par l’évaluation environnementale.

 

Elizabeth de Viel Castel, candidate du Parti Fin au nouveau programme d’éducation sexuelle 

Oui

 

André Marin, candidat du Parti conservateur de l’Ontario

Commentaires :

Le Parti PC de l’Ontario est ouvert à évaluer chaque idée en fonction de ses mérites, en particulier celle qui contribuera à rendre nos rues plus sûres et à réduire la congestion. Nous sommes également ouvert à travailler avec nos partenaires fédéraux et municipaux pour trouver des solutions qui sont dans le meilleur intérêt de la province.

 

Raphaël Morin, candidat du Nouveau Parti vert de l’Ontario

Non
Commentaires:

Éloigner les camions de transport des rues du centre urbain est une priorité pour la ville. Il est un parmi plusieurs problèmes non adressés liés à l’infrastructure.

Il est compréhensible que le public porte un intérêt important à cet égard. Nous étudions présentement la faisabilité du tunnel. Il est ainsi trop tôt de considérer cette proposition comme étant une affaire conclue.

Nous devons également considérer les autres projets d’infrastructure importants que la ville s’est déjà engagée d’entreprendre. D’ici les 5 à 10 prochaines années, l’étape 2 du train léger et le Plan d’action de la rivière des Outaouais devront être nos premières priorités.

La communauté enjeu devrait aussi être consultées avant de poursuivre cette proposition. Nous devons tenir compte de la qualité de vie des résidents d’Ottawa-Vanier. Le public mérite également plus de détails au sujet de solutions alternatives. Plus d’étude devrait être mit à l’égard du rond point à Overbrook.

Nous devons connaître comment les perspectives de la communauté avant d’investir 1.5 à 2 milliards de dollars. Il existe peut-être des alternatives moins coûteuses qui pourraient être mises en place plus rapidement. Le projet du tunnel demeure désormais “lancé comme ballon d’essai”. Nous savons à quel point ces idées peuvent semer la discorde, comme par exemple la proposition du pont de l’île Kettle par CCN qu’on estime coûterait 1.2 milliards de dollars. Il est pourquoi qu’une consultation large et significative doit être élaboré avec les communautés affectées.

 

3. Le nombre de fusillades a augmenté à Ottawa. Accepteriez-vous d’accorder à l’Équipe d’intervention directe et à l’Unité des armes à feu et des bandes de rue du Service de police d’Ottawa un financement continu et durable pour les aider à combattre ce fléau?

Claude Bisson, candidat du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario

Commentaires :

Mon expérience au sein de la GRC m’amène je crois qu’en utilisant uniquement des mesures répressives, nous n’aurons pas de succès. Pour réduire les activités criminelles ici à Ottawa, nous avons besoin d’une approche équilibrée qui mobilise nos communautés, nos entreprises et notre corps policier. Nous devons offrir à nos jeunes des activités qui vont les tenir éloignés des rues et ce sont nos organisations communautaires qui sont en meilleure position pour offrir ceci. De plus, nous devons également cibler nos actions sur les causes de cette violence comme la pauvreté et l’accès à l’éducation.

 

Nathalie Des Rosiers, candidate du Parti libéral de l’Ontario

Oui
Commentaires :

Il est important de rappeler que le parti Libéral de l’Ontario a constamment augmenté le financement de la police local de la ville d’Ottawa.

D’ailleurs, ces dernières années la ville d’Ottawa et le service de police d’Ottawa ont reçu 7 millions de dollars pour assurer la sécurité de la communauté, une augmentation de 300 000 $ depuis l’année derrière.

Selon l’indice de gravité de la criminalité (une mesure sur les crimes avec violence), le taux de criminalité à Ottawa est un des plus faibles en Ontario. Sur les 32 plus grandes régions métropolitaines de recensement au Canada, Ottawa se situe derrière Toronto et Barrie en Ontario, et se classe aussi cinquième ville la plus faible au pays.

Nous allons poursuivre nos efforts pour que la ville d’Ottawa reste la ville la plus sûre au pays.

En tant qu’avocate et en travaillant à l’Association Canadiennes des Libertés Civiles, j’ai soutenu l’importance du travail de la police dans cette communauté. Je sais aussi que si nous voulons lutter contre la violence, nous devons faire un travail de prévention au sein de notre communauté. Je suis fière de faire partie de l’équipe qui ne continue pas uniquement d’augmenter le financement des services de police d’Ottawa, mais qui investi également pour supporter les jeunes à risque et les communautés vulnérables.            .

 

Elizabeth de Viel Castel, candidate du Parti Fin au nouveau programme d’éducation sexuelle 

Oui

 

André Marin, candidat du Parti conservateur de l’Ontario

Commentaires :

En tant que candidat d’Ottawa-Vanier, je continue à frapper aux portes et à rencontrer des citoyens. Ce que j’ai entendu de la communauté – des familles et des entreprises – c’est que les gens sont inquiets et effrayés. Un nombre record de fusillades cette année est totalement inacceptable dans la ville que j’appelle mon chez nous. Les parents ne devraient pas avoir à s’inquiéter si leur enfant viendra à la maison à la fin de la journée. Bien que la police d’Ottawa travaille très fort pour protéger notre communauté, nous devons faire davantage pour les soutenir et rendre la collectivité plus sûre. En tant que résident permanent d’Ottawa et candidat à Ottawa-Vanier, j’ai le désir sincère d’aborder cette question. C’est pourquoi, le mois dernier, le leader du Parti PC de l’Ontario, Patrick Brown, et moi, avons demandé au gouvernement de rétablir les compressions à courte vue du programme d’Unité des armes à feu (DART) d’Ottawa. Nous continuons à entendre des policiers ayant une expérience des gangs de rues et que les coupures à cette unité ont eu un impact sur leur capacité à prévenir les fusillades. La province doit prendre des mesures urgentes pour mettre les armes à feu hors de nos rues et bâtir des collectivités plus fortes et plus sûres pour les familles d’Ottawa. Si ce gouvernement n’agit pas, je continuerais à préconiser le rétablissement de ce financement en tant que député provincial, et un gouvernement PC de l’Ontario s’engage à rétablir ce financement.

 

Raphaël Morin, candidat du Nouveau Parti vert de l’Ontario

Oui
Commentaires:

Le Parti Vert de l’Ontario appui les investissements durables pour tout aspect policier, en incluant l’Équipe d’intervention directe ainsi qu’à l’Unité des armes à feu et des bandes de rue.

En tant que candidat pour Ottawa-Vanier, je comprend que notre communauté fait face à certains challenges portant au crime organisé. J’appui également le financement pour programmes de diversion pour jeunes, pour les centres de traitement pour addiction et pour centres visant à réduire le mal infligé à soi-même comme des sites d’injection.

Il est aussi important de saisir le fait que les services policiers d’Ottawa sont souvent portés en appel pour des raisons ayant trait à la présence du Gouvernement fédéral et pour les nombreux diplomates dans la ville. La police d’Ottawa contribue un rôle important pour la sécurité des résidents et de propriétés lors de manifestations importantes. Si je suis élu MPP, je travaillerai avec tous les niveaux du gouvernement pour assurer des investissements stables de leurs parts.

 

4. Le nombre de fusillades a augmenté à Ottawa. Accepteriez-vous d’accorder à l’Équipe d’intervention directe et à l’Unité des armes à feu et des bandes de rue du Service de police d’Ottawa un financement continu et durable pour les aider à combattre ce fléau?

Claude Bisson, candidat du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario

Oui
Commentaires :

Nous devons nous assurer que tous les Ontariens puissent avoir des logements sécuritaires et abordables en construisant et en réparant des unités de logement abordable. Le gouvernement doit cesser de se décharger de cette importante responsabilité et de la remettre aux municipalités qui sont déjà étranglées financièrement. Nous devons établir des cibles réalistes pour augmenter le nombre d’unités de logement abordable accessible aux personnes qui en ont le plus besoin, investir dans la construction d’unités et réparer les unités qui sont en deçà des normes. Finalement, le NPD de l’Ontario élaborerait un plan d’habitation ontarien qui comprendrait un zonage inclusif et des droits plus substantiels pour les locataires.

 

Nathalie Des Rosiers, candidate du Parti libéral de l’Ontario

Oui
Commentaires :

Avoir un endroit que l’on peut appeler son chez soi est primordial pour favoriser une vie équilibrée et saine.

Le gouvernement investit déjà et compte bien continuer d’investir dans les programmes de logements abordables à Ottawa.

Pour Ottawa, cela signifie plus particulièrement, mais pas seulement :

  • 6 millions de dollars pour les initiatives communautaires pour les sans-abri à Ottawa, l’année dernière
  • 2 millions de dollars à travers l’extension du financement de logements abordables pour l’Ontario
  • 2 millions de dollars provenant du fonds d’infrastructure sociale du programme d’amélioration des logements sociaux
  • 12 millions de dollars provenant du fonds d’investissement vert pour le programme de rénovation des logements sociaux

Le parti Libéral a de solides preuves qu’il investit dans les logements abordables à Ottawa et nous comptons bien continuer de faire ses investissements.

 

Elizabeth de Viel Castel, candidate du Parti Fin au nouveau programme d’éducation sexuelle 

Oui

 

André Marin, candidat du Parti conservateur de l’Ontario

Commentaires :

Le Parti PC de l’Ontario est ouvert à évaluer chaque idée en fonction de ses mérites. Nous sommes également ouvert à travailler avec nos partenaires fédéraux et municipaux pour trouver des solutions qui sont dans le meilleur intérêt de la province. L’un des problèmes est l’inaction des provinces à l’égard du logement abordable. Le gouvernement a eu 13 ans pour corriger la liste d’attente pour les logements abordables de l’Ontario, mais nous avons maintenant plus de 171 000 familles qui attendent le logement, la plus longue que jamais. Il est clair que l’approche actuelle ne fonctionne pas. Les politiques libérales – allant de l’augmentation des taux d’électricité, des taxes élevées, à l’augmentation des redevances d’aménagement sur les maisons neuves et les locations – rendent la vie plus inabordable pour tous les Ontariens et les Ontariennes. De plus, des années de gaspillage, de scandale et de mauvaise gestion, y compris les dépenses irresponsables de la Société des services de logement, ont laissé le gouvernement incapable de financer les services dont les Ontariennes et les Ontariens dépendent, comme les soins de santé et le logement abordable. Bien qu’il s’agisse d’une question qui oblige tous les paliers de gouvernement à travailler ensemble, des organismes tels que les constructeurs d’habitations et les fournisseurs de logements locatifs ont fait des suggestions pour aider à réduire les coûts de construction qui mériteraient également d’être pris en considération.

 

Raphaël Morin, candidat du Nouveau Parti vert de l’Ontario

Oui
Commentaires:

Le Parti Vert croît qu’un logement abordable, sécuritaire et stable est un droit pour tous canadiens. Il porte un rôle important pour une bonne santé, la dignité et pour autres opportunités. Il est un prérequis dans une société équitable. Le Parti Vert supporte le financement pour logements sociaux pour toutes provinces, territoires et gouvernements municipaux en faisant appel la Société canadienne d’hypothèques et de logement.