Monsieur,

Par la présente, nous demandons des précisions à la Société canadienne des postes par suite de sa déclaration publique du 25 juillet 2017 selon laquelle elle a demandé à ses employés de « ne pas se stationner dans les voies cyclables de Toronto » en raison des « inquiétudes concernant la sécurité sur les voies cyclables à Toronto ».

La Ville d’Ottawa s’attend à ce que la Société canadienne des postes demande à tous ses employés de toujours se conformer au Code de la route et à toutes les lois fédérales et provinciales applicables ainsi qu’aux règlements municipaux dans l’exercice de leurs fonctions.

Les conducteurs qui s’arrêtent dans les voies réservées aux cyclistes ou qui les obstruent présentent un risque pour la sécurité des cyclistes et des automobilistes et contreviennent au Règlement sur la circulation et le stationnement d’Ottawa. Nous aimerions vous rappeler que les règlements municipaux s’appliquent aux sociétés d’État. En outre, quand un véhicule de la Société canadienne des postes obstrue une voie cyclable, il aggrave encore plus la congestion routière, en particulier au centre-ville, et va à l’encontre de l’objectif de la politique publique de la Ville consistant à fournir un écosystème cyclable sûr à l’échelle de la ville, comme l’explique en détail le Plan sur le cyclisme d’Ottawa.

Nous avons été encouragés de lire dans le journal Metro que Jon Hamilton, porte-parole de la Société canadienne des postes, avait récemment déclaré que les employés de la Société doivent respecter le Code de la route quand ils servent des clients, entre autres ne pas s’arrêter dans des zones d’arrêt interdit comme les voies cyclables. La Ville d’Ottawa demande formellement que la Société canadienne des postes envoie à ses employés d’Ottawa un communiqué officiel semblable à celui transmis à ses employés de Toronto. La Ville lui demande en outre une assurance officielle que ses employés savent que l’obstruction de voies cyclables est toujours dangereuse et qu’il s’agit d’une pratique inacceptable. Si les employés de la Société canadienne des postes ont de la difficulté à effectuer les livraisons dans certaines zones, la Ville sera ravie de collaborer avec vous pour trouver des solutions d’atténuation possibles afin de permettre le bon fonctionnement de notre ville et de son économie. Dans un esprit de bon voisinage, la Ville d’Ottawa est déterminée à travailler avec la Société canadienne des postes pour trouver des solutions opérationnelles à ses problèmes de livraison particuliers.

Nous attendons votre réponse avec impatience. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer directement avec le Bureau du maire.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Jim Watson                              Keith Egli
Maire                                        Président du Comité des transports
Ville d’Ottawa                          Ville d’Ottawa