Le maire Jim Watson et le conseiller du quartier Alta Vista Peter Hume ont présenté aujourd’hui le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire au lieutenant-colonel à la retraite Guy Robitaille qui a donné sa vie au service de la collectivité et de son pays, le tout ayant commencé en juillet 1943 en Sicile où il a fait preuve d’un courage valeureux malgré des blessures graves.

Guy Robitaille, âgé de 93 ans, est né à Lévis-Lauzon, au Québec, en 1920. Lui et ses sept frères et sœurs sont devenus orphelins en 1936. Peu après, âgé de 16 ans, il a joint les rangs de l’armée et a alors été transféré au Royal 22e régiment de Québec, les Van Doos.

Il est devenu officier en 1941 et en juillet 1942, il a été envoyé au front pendant la Deuxième Guerre mondiale, tout juste après son mariage avec son amour de jeunesse, Annie Fox.

En juillet 1943, alors qu’il menait trois pelotons à l’assaut de la colline de Santa Maria dans le centre de la Sicile, il a été atteint trois fois par une balle et des éclats d’obus, mais a continué à assumer le commandement de ses troupes qui montaient à l’assaut de quatre positions de défenses allemandes près du sommet. Il a d’ailleurs reçu la Croix militaire pour sa bravoure. Voici la citation inscrite sur la médaille : « pour sa bravoure, son courage et son sang-froid de meneur au combat ».

Après avoir subi cinq chirurgies et passé un an de convalescence dans divers hôpitaux, il reprend le service dans l’armée. Il a ainsi effectué du service en France, en Belgique, au Kansas, à Washington D.C. et à Montréal; il est finalement muté à Ottawa. Lui et son épouse Annie ont acheté une maison sur le croissant Bonnie dans le secteur ouest d’Ottawa, où ils ont élevé deux filles et un fils. Il a pris sa retraite des forces en 1960 et s’est joint à la fonction publique fédérale au Commissariat des langues officielles.

Après avoir pris sa retraite de la fonction publique en 1971 à l’âge de 65 ans, il est devenu un bénévole très aimé dans une garderie pour enfants d’âge préscolaire au parc Copeland.

En 2010, il a déménagé au Perley and Rideau Veterans’ Health Care Centre, où il est président du conseil des anciens combattants. Il livre les journaux à ses voisins et offre son aide partout où il le peut. Les enfants de la garderie du parc Copeland le visitent encore au centre Perley and Rideau Centre. Annie, qui a été son épouse pendant presque 70 ans, est décédée en mars 2012.

13k-389___042