Hier soir, le maire Jim Watson a remis la clé de la Ville au quotidien Ottawa Citizen en reconnaissance de ses réalisations exceptionnelles au service des lecteurs de la capitale canadienne qu’il informe depuis plus de 175 ans. 

Cela fait plusieurs générations, depuis 1845, que le Citizen couvre l’actualité, relatant des faits et des événements qui en sont venus à faire partie intégrante de l’histoire du pays. Le journal, qui était à l’origine une publication hebdomadaire de quatre pages, est passé entre les mains de différents propriétaires, a connu des changements technologiques et a changé de nom pour devenir le premier média d’Ottawa et la plus ancienne entreprise toujours en activité.

Dans un environnement mondialisé où foisonnent les médias, le Citizen demeure une source fiable pour se renseigner et se divertir, qui contribue à donner un sens au monde complexe dans lequel nous vivons.

 

Citation

« Aujourd’hui, j’ai eu l’honneur de rendre hommage au quotidien Ottawa Citizen en lui remettant la clé de la Ville. L’engagement de longue date du quotidien à communiquer des nouvelles et de l’information à nos résidents a eu une formidable incidence sur notre ville et notre pays. Je félicite cette entreprise, l’une des plus anciennes d’Ottawa, d’assurer une couverture médiatique depuis des années et de tenir notre collectivité informée. »

Le maire Jim Watson

 

À propos de la clé de la Ville

  • La clé de la Ville est la distinction honorifique la plus prestigieuse et la plus importante décernée par la Ville d’Ottawa.
  • La clé de la Ville a été remise pour la première fois en 1935 par Son Honneur Stanley Lewis à lord Tweedsmuir, gouverneur général du Canada, et à son épouse, lady Tweedsmuir.
  • L’auteure Margaret Atwood, le photographe Yousuf Karsh, la Fondation communautaire d’Ottawa, la comédienne Sandra Oh et le joueur de hockey retraité Daniel Alfredsson figurent parmi les récipiendaires de la clé de la Ville.
  • La clé de la Ville a été remise dernièrement à la Dre Vera Etches et à Santé publique Ottawa.

 

Biographie

Le quotidien Ottawa Citizen : d’actualité depuis 1845

Depuis maintenant 175 ans, le quotidien Ottawa Citizen raconte l’histoire de la capitale du Canada. Le journal, qui était à l’origine une publication hebdomadaire de quatre pages, est passé entre les mains de différents propriétaires, a connu des changements technologiques et a changé de nom pour devenir le premier média d’Ottawa et la plus ancienne entreprise toujours en activité.

Au fil des décennies, le Citizen a relaté des faits qui font aujourd’hui partie intégrante de l’histoire du pays : depuis la décision de la reine Victoria qui choisit Ottawa, en 1857, pour en faire la capitale du pays, en passant par l’assassinat de Thomas D’Arcy McGee, l’un des Pères de la Confédération, en 1868, jusqu’à la crise d’octobre en 1970. Ses journalistes ont traité des grands événements qui ont jalonné l’évolution de la ville : la construction du Musée des beaux-arts du Canada, le retour de la Ligue nationale de hockey, la tempête de verglas de 1998, les tornades de 2018 et tout dernièrement, la pandémie de COVID-19. 

Aujourd’hui, la réputation du Citizen pour son rôle dans l’analyse objective de l’actualité locale concernant les institutions – l’Hôtel de Ville, les tribunaux, le système d’éducation, le réseau de santé – repose sur une riche variété de produits diffusés par la toile, dans les médias sociaux et sur papier. Dans un environnement mondialisé où foisonnent les médias, le Citizen demeure une source fiable pour se renseigner et se divertir, qui contribue à donner un sens au monde complexe dans lequel nous vivons.

L’Ottawa Citizen n’a pas seulement raconté l’histoire d’Ottawa, il a aussi contribué à façonner l’identité de la ville.