Ottawa –Souhaitant réitérer l’initiative mise en place en 2015, les maires d’Ottawa et de Gatineau, MM. Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin, ont présenté ensemble leurs priorités pour l’élection fédérale. En tant que maires des deux villes formant la région de la capitale nationale, il était important qu’ils parlent d’une voix commune pour soulever les priorités des quatre prochaines années.

Tous deux membres du Caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), ils ont également saisi cette occasion pour parler du rôle de premier plan que jouent les villes dans le développement économique et social du pays, rôle qui ne peut être rempli sans l’appui des autres ordres de gouvernement, y compris le gouvernement fédéral.

Les chefs des partis fédéraux et les candidats de la région recevront aujourd’hui une lettre de chacune des deux villes accompagnée d’un questionnaire couvrant les priorités présentées ci-dessous. Les réponses reçues seront publiées sur les sites Web respectifs des maires Watson et Pedneaud-Jobin au courant de la semaine du 7 octobre, ce qui permettra aux résidents d’en prendre connaissance avant le jour du scrutin.

Les priorités des maires en vue de l’élection fédérale portent sur les quatre thèmes suivants : le transport collectif et actif, les infrastructures, les changements climatiques et le logement.

Transport public et actif :

Ottawa et Gatineau connaissent une croissance importante et ont défini le transport public et actif comme l’une de leurs plus importantes priorités. Les deux villes ont lancé des projets de train léger sur rail afin d’assurer la disponibilité à long terme d’un réseau de transport en commun qui répond aux besoins des résidents en matière de déplacements de façon efficace. Au cours des dernières années, Gatineau et Ottawa ont toutes deux collaboré afin d’arrimer leurs plans de transport, une première dans l’histoire des deux villes.

Il est par conséquent essentiel que les partis fédéraux s’engagent à maintenir le financement de l’Étape 2 du train léger sur rail (TLR) d’Ottawa et à contribuer à l’Étape 3 du TLR ainsi qu’au projet de train léger dans l’ouest de Gatineau. Ces projets transformateurs sont non seulement indispensables pour bâtir une région métropolitaine dynamique digne du XXIe siècle, mais ils constituent aussi la solution privilégiée mise de l’avant par les experts afin de régler les problèmes de congestion routière tout en tenant compte des inquiétudes en matière de réchauffement climatique.

Étant donné que la planification et la réalisation de ces projets de transport public complexes nécessitent de nombreuses années de travail, nous appuyons la demande de la FCM réclamant que le prochain gouvernement mette en place un fonds permanent pour le transport collectif.

De plus, nous lui demandons de financer la réfection du pont Prince-de-Galles, afin d’en faire un lien piétonnier et cyclable. Cette mesure permettrait d’améliorer les réseaux de transport actif de nos deux villes.

Infrastructures 

À travers le Canada, les villes sont responsables à 58 % des infrastructures publiques, alors qu’elles ne perçoivent que 8 % de toutes les recettes fiscales. Dans son budget de 2019, le gouvernement fédéral a décidé de doubler de façon ponctuelle le montant de la taxe sur l’essence. Nous souhaitons que le Fonds de la taxe sur l’essence fédéral soit doublé de façon permanente.

Lutte contre les changements climatiques

Ces dernières années, Ottawa et Gatineau ont été frappées de plein fouet par des événements météorologiques extrêmes, notamment des inondations, des tornades et des pluies diluviennes au prix de dépenses considérables pour les résidents et les municipalités. Des programmes fédéraux existent, mais davantage doit être fait pour répondre aux besoins des villes afin qu’elles puissent mieux s’adapter aux changements climatiques. Nous espérons obtenir un plus grand financement et, pour les villes, une plus grande flexibilité afin qu’elles puissent déterminer les mesures à mettre en œuvre pour s’adapter aux changements climatiques.

Logement

Le taux d’inoccupation résidentielle est historiquement bas, à 1,6 % à Ottawa et en-dessous de 1 % à Gatineau. Les maires ont demandé l’appui du gouvernement fédéral afin d’assurer que tous les résidents ont accès à un logement décent. Le gouvernement fédéral doit s’assurer que le financement annoncé dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement du Canada parvienne bien aux villes.

« Au cours des dernières années, la Ville d’Ottawa et la Ville de Gatineau ont collaboré en vue d’harmoniser les priorités qui ont des répercussions sur la région d’Ottawa-Gatineau dans son ensemble, une première dans l’histoire de nos deux villes. Il est essentiel que nous poursuivions notre collaboration et que nous incluions le gouvernement fédéral en tant que partenaire important pour le développement et la croissance de la capitale nationale. – Jim Watson, maire d’Ottawa

« Nous devons réitérer l’importance que le fédéral soit à l’écoute des besoins des villes. Le développement de notre pays, c’est à notre niveau, dans les villes, qu’il se concrétise; il est important que nos deux paliers travaillent dans la même direction.  Il en va de même pour l’avenir de la région de la capitale fédérale » a déclaré le maire de Gatineau, M. Maxime Pedneaud-Jobin.

 

Consultez le questionnaire aux candidats du maire Jim Watson

Consultez le questionnaire aux candidats du maire Maxime Pedneaud-Jobin