L’Ordre d’Ottawa rend hommage à des résidents exceptionnels dont la contribution sur le plan professionnel a enrichi de façon significative la vie de la ville dans de nombreux domaines, tels que les arts et la culture, les affaires, les services communautaires, l’éducation, l’entrepreneuriat, la fonction publique, le travail, les communications et les médias, les sciences, les sports et les loisirs ou d’autres secteurs d’activité dont les bienfaits rejaillissent sur la population d’Ottawa.

 Le maire Watson et le Conseil municipal ont créé cette prestigieuse distinction municipale en 2012. Les lauréats de l’Ordre d’Ottawa sont choisis par un comité de sélection formé du maire, du greffier municipal, du chef de police, du chef du protocole, de l’archiviste de la Ville et de la directrice générale de la Bibliothèque publique d’Ottawa.

Les lauréats de 2020

Révérend Anthony Bailey, docteur en pastorale sacerdotale

Le révérend Anthony Bailey est ministre et coordonnateur à l’église Parkdale United dans le centre ouest d’Ottawa. Il est au service de sa congrégation et de l’ensemble de la communauté depuis 21 ans. Le révérend Bailey est titulaire de diplômes universitaires en service social, en théologie, en philosophie de la religion et en éthique et culture.

Le révérend Bailey est animé d’une foi profonde. C’est un communicateur hors pair et un ardent défenseur de la justice sociale, de la réconciliation raciale, de la collaboration interconfessionnelle, du logement abordable, de la sécurité alimentaire et de l’importance d’une vie spirituelle riche. Il y a 18 ans, le révérend Bailey a chapeauté une nouvelle initiative ministérielle dans sa congrégation intitulée In From the Cold, qui vise à offrir aux membres de la communauté élargie qui vivent dans la pauvreté ou vivent d’autres situations difficiles un endroit sécuritaire et décent où ils peuvent recevoir de la nourriture ainsi qu’un soutien spirituel et artistique. Il a également joué un rôle de premier plan dans le travail réalisé par sa congrégation pour parrainer des réfugiés.

Le révérend Bailey est un formateur en matière de diversité et de justice raciale très prisé qui donne des ateliers et de la formation sur le multiculturalisme, la diversité et la lutte contre le racisme à l’intention des écoles, des organismes communautaires, des directions générales municipales, des ministères fédéraux, des services de police, des clubs philanthropiques et des communautés religieuses.

Membre actif de sa communauté, le révérend Bailey est au service de celle-ci en tant que membre du conseil d’administration de La Mission d’Ottawa et de Prévention du crime Ottawa. Il est également membre du cercle du leadership (Leadership Circle) de l’Organisme communautaire des services aux immigrants d’Ottawa. Le révérend Bailey appuie aussi l’initiative de lutte contre le racisme Justice for Abdirahman Coalition, donnant chaque année une conférence lors de l’événement « Standing Together » de la Coalition.

Donald Ross Bradley

Donald Ross Bradley (Ross) a travaillé comme fonctionnaire à Statistique Canada de 1954 jusqu’à sa retraite en 1989. Toute sa vie, il a contribué de façon remarquable à la communauté de Navan et aux communautés environnantes, ce qui a eu une immense incidence sur de nombreuses personnes, familles et organisations locales.

M. Bradley a appuyé un large éventail d’organismes et d’activités communautaires. Il a été membre actif du club Lions de Navan pendant 60 ans et y a occupé divers postes, dont celui de président et de président du conseil d’administration de la Zone 13 du club Lions. Au cours des années 1960, il a été président et membre du conseil scolaire public du canton de Cumberland et membre actif du comité d’examen de l’administration municipale d’Ottawa, d’Eastview et du comté de Carleton, qui a mené à la formation de la municipalité régionale d’Ottawa-Carleton. Il a été membre du comité des loisirs du canton de Cumberland et de la Société historique du canton de Cumberland, où il a collaboré à la rédaction de l’ouvrage Les Dômes de Navan. Il a été président fondateur et contributeur de longue date du club de tennis et du club de curling de Navan, il a présidé le Navan Cenotaph Renovation/Relocation Committee et les cérémonies du jour du Souvenir de Navan, et il continue d’être un membre actif de l’Association des résidents de Navan, de la Société historique et du comité du cimetière de l’église anglicane St. Mary’s.

En 2001, il a reçu la clé de la Ville d’Ottawa au nom de la famille Bradley de Navan. La liste impressionnante des contributions de M. Bradley à sa communauté au cours des soixante-quinze dernières années témoigne de son dévouement et de ses engagements extraordinaires à l’égard de celle-ci. Il est un modèle et une source d’inspiration pour les résidents de tous âges et continue d’encourager les jeunes à devenir des citoyens bons et bienveillants.

Dale Craig

Dale Craig a commencé sa carrière de 43 ans chez J. L. Richards & Associates à Ottawa en 1971, où il a occupé les postes de président et chef de la direction et de président du conseil d’administration pendant 24 ans, jusqu’à sa retraite en 2014. Il continue d’offrir des conseils stratégiques dans les domaines de la science du bâtiment, du règlement des différends, de la conception et de la gestion de grands projets de construction en tant que président de Dale Craig & Associates Limited.

M. Craig a contribué à la construction d’une ville où il fait bon vivre qui profitera aux résidents d’Ottawa d’aujourd’hui et des générations à venir. Il a été gestionnaire de projet pour la construction du nouvel Aéroport international d’Ottawa en 2004, il a supervisé la construction du nouveau Centre Shaw à la fine pointe de la technologie – un projet de 190 millions de dollars – en tant que président du comité chargé du réaménagement du Centre des congrès d’Ottawa et a joué un rôle clé dans de nombreux autres projets complexes à Ottawa, dans la vallée de l’Outaouais et ailleurs.

M. Craig s’est joint au conseil d’administration de l’Association des firmes de génie-conseil – Canada en 1991, où il a effectué deux mandats en tant que vice-président et a présidé plusieurs comités, travaillant à mettre en valeur et à améliorer l’image de l’industrie du génie-conseil et à militer en faveur de pratiques d’achat plus équitables. Il est cofondateur du Conseil consultatif sur les biens immobiliers du gouvernement fédéral et de l’industrie et membre fondateur du Comité directeur national pour l’innovation en construction. Ancien président de Consulting Engineers of Ontario (CEO), il a dirigé la formation de la section d’Ottawa de CEO en 2000 et en a été le premier président.

Craig Dale a généreusement redonné à la communauté d’Ottawa en siégeant à de nombreux comités et conseils d’administration de diverses organisations, comme l’Université Carleton, le Collège Algonquin, le Centre des congrès d’Ottawa et Hydro Ottawa.

Rouba Fattal, docteure en sciences politiques

Rouba Fattal est une fonctionnaire à temps plein qui occupe actuellement le poste d’analyste principale des politiques au sein d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada, en plus d’être professeure à temps partiel à l’Université d’Ottawa et à l’Université Carleton. Bâtisseuse communautaire, Mme Fattal est l’auteure de plusieurs livres pour enfants, une bénévole dévouée et la mère de trois enfants.

En 2015, Mme Fattal est devenue la fondatrice et la présidente du Kanata-Carleton Small Business Network, dont la mission est d’habiliter les petites entreprises locales et de les aider à établir des liens entre elles. Elle a siégé au conseil d’administration, notamment comme présidente, du Centre de ressources communautaires d’Ottawa-Ouest et de la Kanata Food Cupboard. De même, en tant que membre du conseil d’administration de la Trailwest Community Association, elle a organisé nombre d’événements et d’activités communautaires. Pour le bien-être de sa communauté, elle a également agi à titre de coordonnatrice du programme de surveillance de quartier et aidé à amasser des fonds pour la Maison Chrysalis, un refuge pour femmes d’Ottawa. En outre, elle est membre du conseil d’administration du Club Rotary, au sein duquel elle a su exercer une influence au profit de la campagne #Canada4Refugees, ce qui a permis de recueillir plus de 70 000 $ pour parrainer des familles de réfugiés syriens à Kanata.

Les démarches de Mme Fattal visent tout particulièrement à mettre fin à la violence faite aux femmes, à la pauvreté et à l’itinérance, et à promouvoir la diversité et l’inclusion au sein des conseils d’administration. Elle fait activement la promotion de l’inclusion et de l’intégration dans le cadre de son travail auprès de nouveaux arrivants de diverses origines. En reconnaissance de ses efforts pour améliorer sa communauté, Mme Fattal a reçu le Prix RBC des 25 grands immigrants au Canada et l’un des Prix des ambassadeurs accueillants d’Ottawa, en 2019.

Sylvio A. Gravel

Sylvio Gravel est un ancien sergent d’état-major du Service de police d’Ottawa – au sein duquel il a travaillé pendant 31 ans – qui a consacré sa vie au bien-être des autres, particulièrement des personnes qui sont aux prises avec des problèmes de santé mentale.

Il est l’un des pères fondateurs de Robin’s Blue Circle, un organisme de soutien post-traumatique par les pairs qui, créé en 1988, a ouvert la voie à d’autres initiatives de soutien par les pairs à la suite d’incidents critiques au Service de police d’Ottawa. Il est aussi cofondateur d’Insigne de vie Canada, un centre de ressources pour les agents de police et les agents correctionnels qui subissent des traumatismes psychologiques en service, et il continue d’agir à titre de conseiller de haut niveau en matière de police.

M. Gravel a écrit plusieurs livres sur le stress post-traumatique, l’établissement de réseaux de soutien par les pairs, le mieux-être en milieu de travail et la gestion des changements organisationnels. S’appuyant sur son expérience et son expertise quant à l’amélioration de la santé mentale des agents de police, il a commencé à offrir des consultations à des services de police et à d’autres organismes du monde entier afin de les aider à élaborer des programmes de soutien par les pairs. Ainsi, des organismes comme la Commission de la santé mentale du Canada, la Société pour les troubles de l’humeur du Canada, Badge of Life (États-Unis), Soldats dans la rue, le Global Mental Health Peer Network, le National Police Wellbeing Service (Royaume-Uni) et le Service de police d’Irlande du Nord ont pu bénéficier de son travail et de son aide en vue d’élaborer des stratégies, des politiques, des procédures et des processus pour traiter les traumatismes et pour bien établir le soutien par les pairs en milieu de travail.

Un homme réellement dévoué envers sa communauté, M. Gravel, dont la candidature avait été présentée par des pairs et l’Association canadienne des chefs de police, a reçu la distinction de l’Ordre du mérite des corps policiers par la gouverneure générale du Canada en 2007. En 2016, il a été nommé champion de la santé mentale par la Commission de la santé mentale du Canada.

Paul Hindo

Entrepreneur prolifique, investisseur providentiel et mentor d’entreprises émergentes spécialisées dans la technologie à Ottawa depuis 25 ans, M. Paul Hindo a énormément contribué au développement de diverses entreprises et organisations à but non lucratif à Ottawa, au Canada et à l’étranger. Il a également travaillé près de 40 ans dans le secteur de l’immobilier commercial, où il a notamment occupé des postes de direction.

S’intéressant fortement à la sûreté et à la sécurité, M. Hindo est cofondateur, chef de la direction et président du conseil d’administration de la Corporation de cyberdéfense, qui offre des analyses de cybersécurité de première ligne pour les infrastructures commerciales nationales et internationales. Il a été le premier président d’ADN Genotek, une société de renommée mondiale spécialisée dans les produits de collecte, de stabilisation et de préparation de l’ADN et de l’ARN.

M. Hindo a été membre ou à la tête de plus de 20 conseils d’administration et comités de bienfaisance, de développement économique et d’affaires de la Ville d’Ottawa, dont le Centre de recherche et d’innovation d’Ottawa, le conseil régional de l’est de l’Ontario de Cancer Care, la Fondation du cancer de la région d’Ottawa, les Services de santé Royal Ottawa, Action Cancer Ontario, le district fédéral de l’Ambulance Saint-Jean et la Fondation communautaire d’Ottawa. M. Hindo a récemment été nommé au Bureau des gouverneurs de l’Université d’Ottawa.

M. Hindo a été colonel honoraire des Cameron Highlanders of Ottawa pendant huit ans, mandat au cours duquel il a fait la promotion de l’engagement du régiment à l’égard des fonctions de la ville d’Ottawa. Il est membre du conseil d’administration de l’Institut de la Conférence des associations de la défense et a été président du Conseil de liaison des Forces canadiennes en Ontario, au sein duquel il agit maintenant à titre de directeur émérite. En 2017, il a été nommé colonel honoraire de l’Armée canadienne; il est la deuxième personne à occuper ce poste prestigieux.

Barry J. Hobin

Barry Hobin est l’associé fondateur de Hobin Architecture, l’une des plus grandes agences d’architecture d’Ottawa, qui est reconnue pour ses nombreuses contributions au paysage architectural d’Ottawa dans les 40 dernières années.

L’influence profonde et durable de M. Hobins sur la qualité des édifices a permis de construire une ville conciliant fonctionnalité et attrait esthétique. Il a travaillé sur de nombreux projets remarquables et primés, notamment la station Westboro, la « Ottawa Humane Society », le « Rideau at Lansdowne », le Centre d’innovation des cours Bayview ainsi que le réaménagement du parc Lansdowne. Sa générosité et sa conception aiguisée du soutien à la communauté l’ont amené à mettre en place de nombreux projets philanthropiques, comme en témoigne la composition d’une partie de la clientèle de Hobin Architecture, soit des organismes comme la Mission d’Ottawa, l’Armée du salut, le Club des garçons et filles d’Ottawa, ou encore l’Initiative multiconfessionnelle sur l’habitation, pour n’en nommer que quelques-uns.

Ardent défenseur de la profession d’architecte, M. Hobin tente d’atteindre la perfection dans l’art de la forme, de l’espace et des matériaux dans chacun des projets de l’entreprise. Il a mis sur pied la série télévisée « Homes by Design » pour présenter des projets résidentiels au pays et à l’étranger. En plus d’être un véritable mentor pour ses collègues et les étudiants en architecture, il siège au Comité consultatif de l’École d’architecture de l’Université Carleton.

M. Hobin apporte un soutien immense à sa communauté : il a assumé la présidence de l’Institut royal d’architecture du Canada, du Comité de dérogation de la Ville d’Ottawa, du Comité de conception du centre-ville de Kanata et du programme de construction du Conseil des gouverneurs de l’Université Carleton, et a également siégé en tant que directeur pour le Comité de sélection des emplacements d’Habitat pour l’humanité.

Barbara MacKinnon

Barbara MacKinnon a œuvré au sein de la communauté d’Ottawa, y communiquant sa passion pour l’entraide, pendant plus de 30 ans, plus récemment à titre de directrice générale de la Société d’aide à l’enfance d’Ottawa, de 2003 à 2018. Au cours de son mandat, elle a vu à l’édification d’un organisme hautement efficace, très respecté et novateur qui s’est constamment démarqué comme chef de file à l’échelle de l’Ontario.

Auparavant, Mme MacKinnon a été directrice générale du Centre de santé communautaire Pinecrest‑Queensway, pendant neuf ans, et a dirigé deux organismes de santé mentale à Ottawa. Dans tous les organismes qu’elle a dirigés, elle s’est assurée de mettre à l’avant-plan les voix des enfants, des jeunes et des familles. À cette fin, il était important pour elle d’établir des liens solides avec les communautés des Premières Nations, inuites et métisses, de même qu’avec diverses organisations culturelles.

Femme visionnaire qui fait preuve d’un grand leadership quant à la défense des intérêts, au soutien communautaire et à la lutte contre les problèmes auxquels font face les communautés, Mme MacKinnon mène toujours ses démarches en mettant l’accent sur les clients, les partenariats de service et la communauté. Elle a su établir des partenariats avec de nombreux organismes pour mieux faire connaître les besoins à combler dans la région d’Ottawa. Mme MacKinnon est d’avis que ce sont des réseaux de services communautaires solides qui peuvent le mieux servir les enfants, les jeunes et les familles.

Reconnue pour son bon travail à Ottawa, Mme MacKinnon s’est vu offrir différents rôles de direction à l’échelle provinciale et a notamment été à la tête du groupe des directeurs généraux des sociétés d’aide à l’enfance de l’Ontario.

À Ottawa, elle a également été bénévole au sein de nombreux comités et conseils, dont ceux de Centraide, de Prévention du crime Ottawa de même que du Partenariat local pour l’immigration d’Ottawa.

Fiona McKean

Fondatrice d’une entreprise sociale, philanthrope, bâtisseuse communautaire, Fiona McKean a passé sa jeunesse à voyager, revenant toujours à Ottawa, son foyer bien-aimé. Après avoir obtenu une maîtrise en sécurité humaine et gouvernance de l’Université Carleton, Mme McKean a obtenu un emploi au sein du gouvernement du Canada dans le domaine des programmes de sécurité, où elle a dirigé des initiatives visant à renforcer la sécurité internationale.

Mme McKean a acheté The Opinicon en 2015 et a réalisé d’importants travaux de rénovation et de restauration dans ce complexe qui avait dû fermer ses portes. Le complexe a rouvert ses portes en 2016 et emploie maintenant de nombreux membres de la communauté locale, et accueille des milliers de visiteurs chaque année. En achetant et en rénovant The Opinicon, Mme McKean a redonné vie au réseau de Rideau Lakes environnant. Le complexe est devenu un moteur de croissance sociale qui protège le patrimoine communautaire et approvisionne ses cuisines en produits locaux. Femme innovatrice et cheffe de file dans le monde des affaires et la sphère sociale, elle aide la communauté à concrétiser sa vision d’une destination touristique et patrimoniale culturelle de renommée mondiale.

Mme McKean fait également preuve de son leadership et de son engagement communautaire en tant que fondatrice et présidente de la fondation Thistledown. Celle-ci a été créée en janvier 2019 et comporte un fonds de dotation de 150 millions de dollars destinés à accélérer le développement de technologies d’avant-garde en matière d’élimination du carbone et à prévenir les conséquences les plus néfastes du changement climatique.

Lorsque la pandémie de COVID­19 est survenue, la fondation Thistledown a mobilisé son équipe et ses ressources. Elle a donné cinq millions de dollars, en partenariat avec Fast Grants, à la recherche canadienne sur la COVID­19, et un million de dollars au groupe COVID­19 Canada, un organisme national dirigé par des bénévoles qui vise à améliorer la chaîne d’approvisionnement nationale en équipement de protection individuelle.

Bob Monette

Bob Monette a contribué à la vie publique d’Orléans pendant plus de 30 ans. En 1985, il a été élu au Conseil municipal de Cumberland, où il a siégé pendant six ans. De 2006 à 2018, il a occupé le poste de conseiller municipal de la Ville d’Ottawa, quartier Orléans.

Pendant qu’il siégeait au Conseil municipal, M. Monette a participé à de nombreux comités et en a également dirigé, entre autres, le Comité des terrains de loisir et de conservation, le Comité de l’expansion économique et industrielle, le Comité de planification et le Comité des services de santé, le Comité des transports, la Commission de services policiers d’Ottawa et l’Association des municipalités francophones de l’Ontario. M. Monette a siégé à l’Association de l’exposition du Canada central et à la Zone d’amélioration commerciale du cœur d’Orléans, et a été vice-président de l’Organisation des capitales canadiennes.

M. Monette a participé au projet de nettoyage de la rivière des Outaouais, en aidant le projet à obtenir un financement de plus de 230 millions de dollars. Il a également travaillé au développement du parc Lansdowne, au projet Lansdowne Live, en plus de s’impliquer dans le dossier du retour du baseball professionnel.

Ses réalisations et ses contributions au quartier Orléans comprennent l’ouverture d’un jardin communautaire, l’aménagement du tout premier Parc des aînés de l’Est de l’Ontario, le lancement de l’équipe de hockey les Bandits de Cumberland et l’aménagement du centre-ville d’Orléans.

M. Monette s’est impliqué au sein de nombreux groupes sans but lucratif, dont le Centre de ressources communautaires de Cumberland, la Société d’arthrite d’Ottawa, l’association de surveillance de quartier de Queenswood Heights, l’Association communautaire de Queenswood Heights et l’Association communautaire de Fallingbrook. Il a également été entraîneur pour des ligues mineures de hockey et de balle molle.

David H. O’Malley

David O’Malley a fondé Aerographics Creative Services, une agence de création et un studio de design, qui est maintenant l’une des entreprises de graphisme les plus éminentes d’Ottawa. En tant que directeur artistique et président de l’entreprise, il continue de tirer son inspiration de sa passion pour la musique et l’aviation, ainsi que de son travail avec des gens qui comprennent l’émotion et le design.

Fort d’une expérience de plus de 40 ans à titre d’illustrateur et de graphiste, M. O’Malley a dirigé Aerographic Creative Services dans la production de matériel promotionnel hautement créatif pour de nombreuses entreprises et organisations locales, nationales et internationales, entres autres, Hobin Architects, l’Université Carleton, Lansdowne Live, le Festival canadien des tulipes, la Fondation de l’Hôpital d’Ottawa, Queues de castor et M. Chris Hadfield. En outre, M. O’Malley a fait don de son talent artistique, en travaillant gratuitement ou à moindres coûts, pour les besoins d’innombrables initiatives, dont Orkidstra, la Randonnée pour papa TELUS, les Ailes d’époque du Canada, le festival CityFolk, le RBC Bluesfest et le Festival of Small Halls.

En plus de parrainer des événements et des organismes de bienfaisance dans la ville d’Ottawa, M. O’Malley a siégé à de nombreux conseils d’administration. Il siège actuellement aux conseils d’administration du festival CityFolk, de la Prostate Cancer Fight Foundation, de la Randonnée pour papa TELUS et de l’Association canadienne de recherche et de cartographie.

Historien amateur passionné, M. O’Malley a passé deux ans à mener des recherches sur les quelque 500 familles de son quartier d’Ottawa qui ont perdu des proches pendant la Seconde Guerre mondiale, pour ainsi en compiler l’histoire. Il a également rédigé plus de 400 récits d’aviation historiques. De plus, M. O’Malley a conçu et coécrit un livre sur l’histoire de notre ville, intitulé Ottawa : Au fil du temps.

Bruce G. Roney

Bruce Roney, qui occupe le poste de président-directeur général de la Société protectrice des animaux (SPA) d’Ottawa depuis 2000, est un chef de file progressiste et inspirant, ainsi qu’un défenseur du bien‑être des animaux à l’échelle municipale, provinciale et nationale. Auparavant, M. Roney a travaillé au sein du Bureau des services à la jeunesse et a été directeur général de la Maison Bruce.

La contribution la plus impressionnante de M. Roney à la SPA d’Ottawa a été la construction d’un refuge pour animaux de pointe sur le chemin West Hunt Club; il a alors dirigé une campagne de collecte de fonds et de « collecte d’amis », ainsi que le projet de construction même, le tout s’étant déroulé sur plusieurs années et ayant représenté 16 millions de dollars. Sous sa direction, la SPA d’Ottawa a accru sa capacité et aide maintenant plus de 8 000 animaux chaque année. M. Roney a dirigé la mise en œuvre de nombreux programmes qui soutiennent le bien‑être et l’adoption des animaux, qui informent les propriétaires d’animaux afin de voir à ce que les animaux bénéficient d’un traitement sans cruauté et qui incitent les jeunes à entreprendre des démarches dans ce domaine. La SPA d’Ottawa est un modèle pour les autres refuges pour animaux du Canada; son équipe aide des chefs de file du bien‑être des animaux de partout au pays à se renseigner sur les pratiques exemplaires en matière de collecte de fonds, de construction d’un refuge pour animaux et d’exploitation d’un tel refuge.

M. Roney veille constamment à respecter les normes les plus élevées en matière de gestion, de gouvernance, de médecine vétérinaire et de soins pour les animaux. La SPA d’Ottawa est l’un des deux refuges pour animaux au Canada qui sont accrédités par Imagine Canada, qui exige que la SPA respecte des normes rigoureuses de gouvernance et de gestion chaque année. Par ailleurs, M. Roney a joué un rôle déterminant dans la création de l’Ontario Animal Welfare Network, un réseau qui réunit les principales sociétés protectrices des animaux et sociétés pour la prévention de la cruauté envers les animaux de la province.

Bharat Rudra

Bharat Rudra est un créateur d’entreprise en série et un ingénieur informaticien qui possède plus de 30 ans d’expérience dans le développement, la gestion et la croissance des entreprises. Son travail et son implication bénévole ont eu des retombées positives à Ottawa.

M. Rudra occupe actuellement le poste de vice-président de 123worx, une entreprise de logiciels établie à Ottawa. Auparavant, il a travaillé pour des entreprises de haute technologie parmi les plus prestigieuses de la région. Au cours des 25 dernières années, il a lancé avec succès trois nouvelles entreprises à Ottawa, créant ainsi des dizaines de possibilités d’emplois.

En tant que cofondateur, ancien président et président actuel de TiE Ottawa, un organisme ayant comme vocation de stimuler l’entrepreneuriat dans la ville d’Ottawa, M. Rudra a aidé des centaines d’entrepreneurs et facilité la création de douzaines d’entreprises prospères. De même, il a lancé de nombreux programmes au sein de TiE Ottawa, dont TiECon Canada, un congrès reconnu à l’échelle internationale où des chefs d’entreprise de renommée mondiale établissent des liens avec les entrepreneurs d’Ottawa.

M. Rudra est le cofondateur et ancien président de Dhadkan, un organisme sans but lucratif indo-canadien ayant amassé plus de 10 millions de dollars pour l’Institut de cardiologie d’Ottawa. Ayant à cœur d’aider la jeunesse indo-canadienne et d’éliminer les obstacles auxquels elle fait face, il a contribué à la création de « Surtaal », la première émission de radio pendjabi d’Ottawa, qui a connu plus de 30 années sur les ondes et dont il a été l’animateur pendant 12 ans. M. Rudra était reconnu à l’échelle nationale et il a joué un rôle important dans la révolution musicale du Bhangra indien à Ottawa, et ce, grâce à l’organisation d’événements de Bhangra qui ont attiré de nombreux participants. De plus, il a mis sur pied la première troupe de danse pendjabi nommée « Nach Pae Yar » pour laquelle il a également assumé le rôle de chorégraphe, formant ainsi des centaines de jeunes et d’enfants indo-canadiens à Ottawa.

Vineet Srivastava

Vineet Srivastava a accepté d’assumer la présidence de Cistel Technology en juillet 2020, après avoir occupé le rôle de chef de l’exploitation de l’entreprise pendant près de 20 ans. Auparavant, il menait une brillante carrière chez Nortel Networks, où il a travaillé au sein d’équipes scientifiques et occupé différents postes de haute direction.

À titre de chef d’entreprise pour Cistel Technology, M. Srivastava a contribué à l’élaboration d’infrastructures et de stratégies visant à élargir la gamme de services offerts à ses clients du gouvernement fédéral. Grâce à son leadership, l’entreprise a obtenu des résultats phénoménaux qui lui ont permis de se hisser parmi les principaux fournisseurs de services de technologie de l’information du gouvernement fédéral.

Sous la direction de M. Srivastava, Citel a créé un solide fonds de dotation dans les six chiffres à l’intention de la Fondation du CHEO (Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario) pour appuyer les efforts de recherche de l’organisme. Comme il a personnellement soutenu le Projet Sutures, une salle de chirurgie a été nommée en l’honneur de sa femme et lui. M. Srivastava, qui apporte depuis longtemps un soutien indéfectible à sa communauté, a participé à plusieurs grandes campagnes pour la Fondation de l’Hôpital Queensway Carleton et la Fondation de l’Hôpital d’Ottawa. En outre, il siège au conseil d’administration d’Ottawa Chamberfest depuis six ans et y fait office de coprésident depuis deux ans.

Membre fondateur de TiE-Ottawa depuis 2003, M. Srivastava agit comme mentor auprès des entrepreneurs de la relève et a offert des conseils professionnels à de nombreux jeunes diplômés, immigrants et réfugiés au cours des 18 dernières années. Il a démontré son leadership en amenant le congrès TiECon Canada à Ottawa, dont il a été le coprésident dans les deux premières années. Ce congrès annuel réunit des entrepreneurs et des conférenciers prospères à Ottawa, ce qui contribue à consolider la réputation de la ville dans les domaines de l’entrepreneuriat et de la haute technologie.

Joe M. Thottungal

Chef primé et propriétaire des restaurants Coconut Lagoon et Thali, Joe M. Thottungal est également un bâtisseur communautaire; il inspire et incite les autres à agir pour changer les choses dans leurs communautés. Il a été le récipiendaire des médailles de bronze, d’or, et d’argent de la compétition Canada’s Gold Medal Plates.

En tant que directeur et chef cuisinier de l’organisme Matière à réflexion, Joe M. Thottungal fait don de nourriture, de personnel et de son temps pour les activités de collecte de fonds « Un goût d’espoir » et « Grinch Dinner ». De même, il fait régulièrement des dons alimentaires à la soupe populaire des Bergers de l’Espoir. Les contributions du chef Joe ont permis aux Bergers de l’espoir de recueillir des fonds de plusieurs centaines de milliers de dollars à l’intention de nombreux membres vulnérables de la communauté.

Pendant la pandémie de COVID-19, le chef Joe a consacré ses efforts à nourrir les personnes sans abri et celles qui vivent dans des logements précaires. Il a rassemblé les chefs de la région dont les restaurants étaient fermés en raison de la pandémie et a aidé à recueillir les fonds et la main-d’œuvre nécessaires pour offrir gratuitement des repas chauds à ceux et celles qui ont été touchés le plus durement par les conséquences de la COVID-19. Il gère la cuisine de son restaurant et met la main à la pâte, bien entendu, pour s’assurer de nourrir ceux qui en ont besoin. En date d’août 2020, M. Thottungal et les chefs partenaires avaient préparé plus de 65 000 repas chauds qu’ils ont offerts aux personnes les plus vulnérables de la ville.

M. Thottungal a toujours accordé la priorité au service communautaire, tout en gérant son entreprise, que ce soit en soutenant des organismes de bienfaisance ou des campagnes de financement dont l’objectif est de lutter contre la pauvreté et la faim dans notre communauté. En outre, il a soutenu des organismes communautaires de la région, dont Carefor, l’Hôpital Élisabeth Bruyère et le Fonds Habineige d’Ottawa, en plus d’appuyer les efforts de secours pour les Bahamas, pour ne nommer que quelques exemples.

Le Prix Brian-Kilrea soulignant l’excellence d’un entraîneur

Jean-Sorphia Guillaume

Pendant plusieurs années, Jean‑S. Guillaume a été travailleur social dans la collectivité et en milieu scolaire, alors qu’il enseignait le travail social au niveau collégial à Ottawa, prenant plaisir à travailler auprès de personnes dans le besoin. Son rêve de faire carrière auprès des jeunes et sa passion pour le sport ont fait en sorte qu’il est maintenant enseignant et entraîneur‑chef de football à l’école secondaire St. Matthew.

En 2016, M. Guillaume a dirigé l’équipe de football masculine de l’école secondaire St. Matthew, à savoir les Tigers, lors d’un championnat municipal et d’un championnat provincial Metro Bowl AAA, où l’équipe a remporté sa première coupe provinciale. En 2016, M. Guillaume était en lice pour le titre d’entraîneur de l’année, qui est élu par les universités canadiennes. L’entraîneur Jean évalue sa réussite en fonction du nombre d’élèves, en particulier ceux issus de milieux moins aisés, qui s’inscrivent au collège ou à l’université, puisqu’il estime qu’il convient de nourrir aussi bien l’esprit que le corps d’un élève‑athlète. Il a d’ailleurs instauré une période d’étude surveillée obligatoire pour tous ses joueurs.

Compte tenu de la reconnaissance exceptionnelle qu’ont méritée les Tigers de St. Matthew grâce à leur réussite, l’équipe de l’entraîneur Jean a été invitée, en 2018, à participer au Freedom Bowl en Géorgie; il s’agissait là de la seule équipe de l’extérieur des États‑Unis à être invitée à ce prestigieux tournoi. L’entraîneur Jean a dirigé une campagne de financement pour ce voyage, qui s’est avérée une réussite, garantissant ainsi la participation de tous les membres de l’équipe à cette expérience hors du commun. L’entraîneur Jean considérait cette expérience comme un événement rassembleur, imprégné d’humanisme, qui mettait en lumière l’importance de la réflexion et de l’apprentissage des élèves et où tous les participants partageaient un objectif commun et une passion pour un sport exceptionnel.