Aujourd’hui, le maire Jim Watson a été l’hôte d’une cérémonie d’inauguration des travaux pour marquer le début officiel de la construction du pont Chef-William-Commanda, qui créera un sentier polyvalent interprovincial entre les rives d’Ottawa et de Gatineau de la Kichi Sibi (la rivière des Outaouais). Les travaux comprennent des réparations structurelles du pont ainsi que des modifications du tablier pour créer le sentier. 

Construit en 1880 comme liaison ferroviaire, le pont a été mis en service pour la dernière fois en 2001. La ville d’Ottawa a acheté le pont au Chemin de fer Canadien Pacifique en 2005 pour un futur couloir de train léger. En tant que sentier polyvalent, il améliorera le transport actif entre Ottawa et Gatineau et servira de lien extérieur toute l’année pour les déplacements et les loisirs, notamment la marche, la course, le patin à roues alignées, le vélo et le ski de fond.

Le projet comprend la réfection des principaux éléments structurels du pont afin d’assurer la sécurité et l’accessibilité pour tous les usagers. Il s’agit également de construire un nouveau tablier en bois étayé sur la voie existante, afin de conserver les rails en acier pour une utilisation future du transport ferroviaire. Un système de garde-corps en câble d’acier et un éclairage DEL à haute efficacité seront installés, ainsi que 12 nouveaux bancs pour les aires de repos. De plus, les travaux comprennent la construction de segments de sentiers reliant l’extrémité sud du pont au sentier Trillium de la Ville d’Ottawa (qui mène à l’O-train à la station Bayview) et l’extrémité nord au sentier des Voyageurs de la Commission de la capitale nationale à Gatineau.

Le sentier polyvalent devrait s’ouvrir l’automne prochain, mais d’autres travaux de remise en état des quais et du sentier reliant l’île Lemieux se poursuivront jusqu’à l’été 2024.

La ville est en partenariat avec le gouvernement fédéral pour le budget de 22,6 millions de dollars du projet, la ville investissant 14 millions de dollars et le gouvernement fédéral contribuant 8,6 millions de dollars. 

La Ville alloue deux pour cent (environ 188 000 $) du budget de construction du sentier à la commande de l’art algonquin pour le site.

En juillet, le conseil municipal a approuvé le nom pont Chef-William-Commanda en l’honneur de William Commanda, qui a été chef de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg, de 1951 à 1970. Le chef Commanda était un aîné algonquin, un leader spirituel, un promoteur de la gérance environnementale et un grand bâtisseur de ponts entre nos nations.