Pas un jour ne passe sans que je pense à feu mon père, Beverley Watson, qui a servi dans le Royal Regiment of Canada et participé à la libération des Pays-Bas pendant la Seconde Guerre mondiale.  

Ce mois-ci, je songe à lui et à toutes les personnes qui ont servi et continuent de servir notre grande nation – certaines de ces personnes ont fait le sacrifice ultime. 

En tant que maire, je reconnais l’importance de soutenir les anciens combattants. C’est pourquoi j’ai nommé en 2019 le maire suppléant Matthew Luloff comme agent de liaison du Conseil municipal pour les questions relatives aux anciens combattants et d’ordre militaire. 

Ancien membre des Forces canadiennes ayant servi en Afghanistan en 2008 dans le 2e bataillon Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, le conseiller Luloff est tout désigné pour nous représenter et renforcer l’importante relation entre l’administration municipale et les 23 000 membres actifs des Forces et les plus de 53 000 anciens combattants qui vivent à Ottawa, sans oublier leurs familles.  

Le conseiller Luloff copréside le Groupe de travail pour les anciens combattants, chargé d’instaurer une culture de soutien de nos anciens combattants et de leurs familles dans la communauté. Cela comprend l’aide à ceux qui vivent des difficultés dans leur retour à la vie civile, la défense des intérêts des anciens combattants et de leurs familles, surtout ceux qui n’ont pas le soutien d’un organisme (ACC), c’est-à-dire l’accès à des soins de santé complets et adéquats, l’offre de logements abordables et accessibles, et l’élargissement des possibilités de deuxième carrière pour eux et leurs familles.  

Parmi les réalisations du présent mandat du Conseil, il y en a une que je tiens à souligner, à savoir l’ouverture de la Maison des anciens combattants, un complexe à logements avec services de soutien pour les anciens combattants sans abri situé sur le site de l’ancienne base des Forces canadiennes Rockcliffe. 

Je sais que le conseiller Luloff, le groupe de travail et nos partenaires stratégiques vont assurément continuer, dans les années à venir, de réaliser des projets, de faciliter l’accès aux ressources et d’élargir les possibilités pour les personnes qui ont servi et continuent de servir notre grand pays.  

Cette année, le Jour du Souvenir marque le 77e anniversaire de la fin des hostilités. Comme chaque année, la campagne du coquelicot de la Légion royale canadienne aura lieu du 30 octobre au 11 novembre.  

Visitez la page www.legion.ca/fr/pour-nous-joindre/localisez-votre-filiale pour savoir où trouver votre coquelicot près de chez vous. 

 

P.S. Ceci est ma dernière chronique comme maire de la Ville d’Ottawa. Je tiens à remercier tout le monde, celles et ceux qui ont participé au processus démocratique : bénévoles, donateurs et, surtout, les électeurs. Le Conseil municipal s’annonce très différent pour le prochain mandat, mais je suis certain que nos représentants ne ménageront aucun effort pour maintenir notre heureuse lancée des 12 dernières années. Nous avons de nombreux projets d’importance en cours qui continueront de transformer notre capitale nationale pendant des années encore. J’ai hâte de voir tous ces projets porter fruit.