Hier, la roue d’orientation algonquine installée devant l’Édifice historique de l’hôtel de ville d’Ottawa a été dévoilée par le maire Jim Watson et l’artiste l’ayant créée, l’Algonquin Simon Brascoupé, de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg.

Inspirée des quatre directions sacrées traditionnelles, la Roue d’orientation reflète la culture algonquine et l’histoire du territoire algonquin. Une roue d’orientation sera installée dans chacune des stations de l’O-Train, avec une plaque décrivant la signification algonquine des animaux et des symboles qui l’ornent. Une première a été installée en juin dans la station Pimisi.

Allez sur le site de la Ville pour vous renseigner sur l’histoire de la Roue d’orientation algonquine, un symbole de création qui se perpétue depuis des milliers d’années.

La Roue d’orientation a été créée dans le cadre d’une démarche participative à laquelle ont pris part des aînés algonquins, des membres de la Première Nation algonquine de Pikwàkanagàn et de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg ainsi que des représentants de l’organisme Algonquins of Ontario (AOO), qui réunit dix communautés algonquines de la province.

La Roue illustre les quatre points cardinaux, une flèche pointant au nord. Elle arbore des symboles algonquins de premier plan, dont le canoë comme moyen de transport et des animaux importants pour les peuples algonquins comme l’orignal, symbole de nourriture et de force, placé au centre de la Roue.

La création et la conception des roues d’orientation algonquines sont financées par le Fonds pour l’infrastructure de transport en commun (FITC) du gouvernement du Canada, mis en place pour accélérer les investissements municipaux visant à soutenir la remise en état des réseaux de transport en commun, la réalisation de nouveaux projets d’immobilisations ainsi que la planification et la conduite d’études en vue du développement des réseaux de transport en commun, afin de soutenir les plans de transport en commun à long terme.

 

Citations

« L’installation des roues d’orientation algonquines est une marque de respect pour le territoire traditionnel, l’histoire et la culture des Algonquins. Ces œuvres orientent les voyageurs tout en les exposant subtilement aux symboles algonquins. »

Le maire Jim Watson

« La Roue d’orientation découle de mon interprétation de ce que j’ai entendu et appris. Elle sert à aider les voyageurs à trouver leur chemin lorsqu’ils se déplacent sur le territoire. Chaque roue est fixée à un morceau de roc qu’on appelle « grand-père » et qui honore l’histoire algonquine du territoire se déroulant depuis la nuit des temps. »

L’artiste algonquin Simon Brascoupé