« Au cours des dernières semaines, nous avons été aussi frustrés que nos usagers du transport en commun avec la mauvaise performance du train léger et le manque de fiabilité du système d’autobus. À la suite d’un nombre d’enjeux ayant eu lieu ce matin, nous avons une fois de plus convoqué une rencontre avec l’équipe de direction de la Ville pour voir ce qui pourrait être fait à court terme pour offrir une certaine stabilité au système et améliorer sa fiabilité pour tous les usagers, autant sur le train léger qu’au sein du système d’autobus.

Ce matin, nous avons autorisé des dépenses additionnelles de 3,5 millions de dollars afin d’assurer que notre personnel dispose des ressources nécessaires pour augmenter le niveau de service que nous offrons actuellement à nos usagers.

À notre demande, le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, et son équipe prendront les mesures suivantes, qui seront mises en œuvre à compter de la semaine prochaine :

  • Des autobus qui avaient été récemment retirés de la flotte de véhicules, 40 rencontrent toujours les normes du MTO et seront remis en service à compter de la semaine prochaine.
  • En travaillant étroitement avec le président du syndicat ATU 279, M. Clint Crabtree, M. Manconi a trouvé une solution pour prolonger l’horaire actuel des conducteurs au-delà du 31 décembre, ce qui libère les conducteurs nécessaires pour opérer ces autobus additionnels.
  • Ces autobus additionnels augmenteront la capacité sur des routes qui connaissent des enjeux chroniques depuis le 6 octobre, comme le 39 dans l’est, le 257 dans l’ouest, et le 75 dans le sud.
  • Le 1er janvier 2020, 19 autres autobus s’ajouteront au parc de véhicules et amélioreront davantage le service pour nos usagers.

Nous tenons à remercier M. Crabtree et les membres du syndicat ATU 279 de leur collaboration et leur appui à travers ces moments difficiles pour nos conducteurs et nos usagers.

Le conseiller Hubley et moi voulons aussi rassurer les résidents que nous prenons extrêmement au sérieux ces enjeux avec le train léger. La recherche de solutions demeure la priorité numéro un à l’hôtel de ville, autant au niveau politique qu’auprès du personnel.

Lors du dépôt du Budget provisoire 2020 la semaine prochaine, nous annoncerons des investissements additionnels dans le transport en commun, visant à améliorer davantage l’expérience de nos usagers à travers la ville.

Comme les opérations de la Ligne de la Confédération sont sous la gouverne de RTG et RTM, nous avons convoqué ce lundi dernier une rencontre avec tout le Comité exécutif du consortium, qui est formé de représentants hauts placés de toutes les entreprises participantes. Ils nous ont assuré qu’ils ont convoqué à Ottawa des experts de Toronto et de l’Europe, afin d’avoir accès à l’expertise technique requise pour identifier la source de ces enjeux récurrents. Ils ont établi des groupes de travail spécifiques à chaque enjeu, et ils sont à revoir chaque incident afin d’identifier les causes probables et les solutions requises.

M. Manconi fournira plus de détails sur le travail en cours afin d’identifier des solutions permanentes lors de la rencontre de la Commission du transport en commun du 6 novembre.

Nous tenons RTG/RTM imputables de cette mauvaise performance continue du système. À cet effet, et conformément à l’Accord de projet, nous avons demandé au personnel de retenir un montant de 2,8 millions de dollars du paiement d’octobre à RTG. Des déductions semblables auront lieu jusqu’à ce que la performance du système s’améliore et se stabilise.

Entretemps, nous voulons une fois de plus nous excuser auprès de nos usagers du transport en commun, qui ressentent ces difficultés de croissance à la suite du lancement de la Ligne de la Confédération. »