Le maire Jim Watson est à la tête d’une délégation de 20 dirigeants du monde des affaires et du tourisme aux Pays-Bas. Cette mission de cinq jours visant à renforcer nos relations d’affaires et de tourisme, s’appuie sur les solides liens de coopération et d’amitié qu’Ottawa et les Pays-Bas partagent depuis la Seconde Guerre mondiale.

Jour 2 (le 16 septembre 2019) – La Haye et Apeldoorn

Le deuxième jour de la mission à La Haye a commencé à l’ambassade canadienne des Pays-Bas, où l’ambassadrice Sabine Nölke et son équipe ont donné à la délégation d’Ottawa un cours accéléré sur le commerce aux Pays-Bas, en plus de souligner les possibilités que représente cette porte d’entrée sur le nord-ouest de l’Europe et sur l’Union européenne.

Plus tard dans la journée, le maire Watson a eu le plaisir de rencontrer Son Altesse Royale la princesse Margriet dans la ville d’Apeldoorn. Le maire Watson a invité la princesse à visiter Ottawa en 2020 pour le 75e anniversaire de la libération des Pays-Bas. Pour lui rendre hommage et commémorer son lien avec la ville, le maire lui a aussi offert de rebaptiser le parc Fairmont, à proximité de l’Hôpital Civic d’Ottawa. Plus tard cet automne, la Ville y aménagera un jardin Libération75 de 1945 tulipes, en souvenir de la libération des Pays-Bas, en 1945. À son retour de mission, le maire présentera une motion au Conseil municipal pour rebaptiser le parc, qui sera appuyée par le conseiller du quartier, Jeff Leiper. La Ville recevra les commentaires du public pendant dix jours, à compter du 25 septembre.

La relation privilégiée que la Ville entretient avec la famille royale néerlandaise a mené à la création de l’un des festivals les plus populaires et emblématiques du Canada : le Festival canadien des tulipes.

La famille royale des Pays-Bas a trouvé refuge à Ottawa pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1943, la princesse héritière Juliana a donné naissance à la princesse Margriet à l’Hôpital Civic d’Ottawa. Après la guerre, la famille royale a offert à la Ville d’Ottawa 100 000 bulbes de tulipe en signe de gratitude pour son hospitalité. Puis en 1946, elle lui a offert 20 000 autres bulbes de tulipe en signe de reconnaissance pour le soutien et les efforts déployés par le Canada en temps de guerre.

le Festival canadien des tulipes

Encore aujourd’hui, pour symboliser l’amitié entre les deux pays, les Pays-Bas font cadeau de 20 000 tulipes à la Ville chaque année. Chaque printemps, Ottawa accueille des dizaines de milliers de visiteurs venus de partout dans le monde pour admirer ces magnifiques tulipes dans le cadre du Festival canadien des tulipes. En 2020, les Pays-Bas marqueront l’occasion en offrant de nouveau 100 000 bulbes de tulipe au Canada, comme ils l’avaient fait initialement, après la guerre.

Le maire a également déposé une couronne au pied de la statue De man met de twee hoeden, dont la réplique se trouve à Ottawa : L’Homme aux deux chapeaux. Les monuments, créés par l’artiste hollandais Henk Visch, représentent les liens étroits qui existent entre les deux pays et le rôle crucial joué par les soldats canadiens dans la libération des Pays-Bas en 1945. La statue a été offerte à Ottawa par les Pays-Bas et dévoilée par la princesse Margriet lors d’une visite de la Ville en mai 2002.

Le maire a également déposé une couronne au pied de la statue.

Au-delà de ces relations, il y a un lien personnel qui unit le maire Watson aux Pays-Bas, car son père, Beverley Watson, y a livré combat durant la Seconde Guerre mondiale. Faisant partie du 1er Bataillon du Royal Canadian Regiment, il s’est battu aux côtés de nos soldats canadiens qui ont participé à la libération des Pays-Bas en 1945. Ces courageux jeunes hommes et jeunes femmes ont joué un rôle déterminant dans le nord-ouest de l’Europe. Le Royal Regiment est reconnu pour avoir libéré la ville d’Assen le 11 avril 1945, avant de se battre jusqu’au 15 avril libérer Groningen, quelque vingt jours avant la fin de l’occupation allemande des Pays-Bas.

Afin de souligner ses efforts, Beverley Watson a reçu l’Étoile France-Allemagne, la Médaille canadienne du volontaire avec agrafe ainsi que la Médaille de la guerre de 1939-1945.

« Je suis très fier du service que mon père a rendu à notre nation. C’est un honneur pour moi de visiter le pays où il a servi le Canada et défendu notre liberté pendant la Seconde Guerre mondiale », a déclaré le maire Watson.

Jour 1 (le 15 septembre 2019) – La Haye

Le maire Watson a commencé la mission aux Pays-Bas par une réunion avec la mairesse de La Haye, Pauline Krikke, durant laquelle ils ont discuté de leurs liens particuliers à titre de capitales, ainsi que la visite antérieure de la mairesse Krikke à Ottawa. Les deux maires ont aussi échangé des meilleures pratiques en matière de transport en commun et de transport, et ils ont discuté des défis auxquels les deux villes font face en matière de logement abordable.

L’équipe du Festival canadien des tulipes a aussi souligné la tulipe et la programmation spéciales – au thème de Libération75 – qui coloreront Ottawa le printemps prochain pour marquer le 75e anniversaire de la libération des Pays-Bas par les forces canadiennes.