Plus de deux millions d’arbres plantés grâce au programme Acres en verdure

Le programme de reboisement Acres en verdure de la Ville a franchi une étape importante cette année avec la plantation du deux millionième arbre.

Ce programme est un partenariat entre la Ville et ses trois offices de protection de la nature : l’Office de protection de la nature de la vallée de la rivière Mississippi dans l’ouest, l’Office de protection de la nature de la vallée Rideau dans le secteur central et Conservation de la Nation-Sud dans l’est. Grâce à ce programme, les résidents propriétaires de terrains non utilisés peuvent demander à les reboiser et ainsi recevoir une aide pour entretenir les arbres nouvellement plantés. 

Acres en verdure procure d’énormes avantages à toute la région. En plus de produire de l’oxygène, les arbres capturent le carbone, purifient l’air, créent des habitats et contribuent à réduire les répercussions des inondations, des périodes de sécheresse et de l’érosion.

En bref :

  • Le programme de reboisement rural Acres en verdure a été mis en place en 2000 pour favoriser la croissance et l’entretien du couvert forestier, en remplaçant les arbres détruits lors de la tempête de verglas de 1998, et pour contribuer aux secteurs de l’aménagement et de la construction.
  • Acres en verdure a permis la plantation de 92 500 arbres en moyenne chaque année.
  • Les propriétaires fonciers s’engagent à planter au moins 1 000 arbres sur une superficie minimale de 1,25 acre.
  • Les intervenants des offices de protection de la nature contribuent à l’entretien des nouveaux arbres pendant une période de cinq ans, afin de maximiser les taux de survie.
  • La Ville fournit un financement de base annuel qui permet aux offices de protection de la nature de collaborer avec les propriétaires fonciers consentants pour élaborer des plans de plantation personnalisés, commander les semis d’arbres et procéder à la plantation printanière.

Quartiers d’Ottawa les plus reboisés :

  • West Carleton-March (922 062 arbres à ce jour)
  • Rideau-Goulbourn (569 536 arbres à ce jour)
  • Cumberland (249 014 arbres à ce jour)
  • Osgoode (220 110 arbres à ce jour)
  • En plus des 73 950 arbres plantés dans les autres quartiers d’Ottawa

Bien que le programme soit déjà complet pour 2022, les résidents souhaitant reboiser leur terrain sont invités à consulter le site ottawa.ca pour obtenir plus d’information.

Pour en savoir plus sur les programmes et services de la Ville, consultez ottawa.ca ou composez le 3-1-1 (ATS : 613-580-2401). Vous pouvez également nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

CITATIONS

« La croissance et la conservation des forêts n’ont jamais été aussi vitales. Le travail accompli par la Ville et ses partenaires dans le cadre du programme Acres en verdure jouera un rôle considérable dans la lutte contre le changement climatique et la préservation de la beauté de nos secteurs ruraux pour les générations à venir. »

-Le maire Jim Watson

« Le fait que le programme soit déjà complet jusqu’en 2023 est un témoignage fort de l’engagement de nos résidents à régénérer les forêts rurales d’Ottawa. J’encourage tous les résidents disposant de terrains inoccupés à adhérer programme Acres en verdure et à nous aider à poursuivre sur cette lancée. »

-Le conseiller Scott Moffatt, président du Comité permanent de la protection de l’environnement, de l’eau et de la gestion des déchets   

« La plantation d’arbres est l’un des meilleurs moyens de limiter le changement climatique et de protéger nos collectivités contre les événements météorologiques extrêmes comme les inondations. Nous sommes extraordinairement reconnaissants envers la Ville et ses propriétaires ruraux de leur participation à ce programme. »

-Ian Cochrane, gestionnaire forestier, Office de protection de la nature de la vallée Rideau


Dévoilement d’une roue d’orientation algonquine à l’hôtel de ville

Hier, la roue d’orientation algonquine installée devant l’Édifice historique de l’hôtel de ville d’Ottawa a été dévoilée par le maire Jim Watson et l’artiste l’ayant créée, l’Algonquin Simon Brascoupé, de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg.

Inspirée des quatre directions sacrées traditionnelles, la Roue d’orientation reflète la culture algonquine et l’histoire du territoire algonquin. Une roue d’orientation sera installée dans chacune des stations de l’O-Train, avec une plaque décrivant la signification algonquine des animaux et des symboles qui l’ornent. Une première a été installée en juin dans la station Pimisi.

Allez sur le site de la Ville pour vous renseigner sur l’histoire de la Roue d’orientation algonquine, un symbole de création qui se perpétue depuis des milliers d’années.

La Roue d’orientation a été créée dans le cadre d’une démarche participative à laquelle ont pris part des aînés algonquins, des membres de la Première Nation algonquine de Pikwàkanagàn et de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg ainsi que des représentants de l’organisme Algonquins of Ontario (AOO), qui réunit dix communautés algonquines de la province.

La Roue illustre les quatre points cardinaux, une flèche pointant au nord. Elle arbore des symboles algonquins de premier plan, dont le canoë comme moyen de transport et des animaux importants pour les peuples algonquins comme l’orignal, symbole de nourriture et de force, placé au centre de la Roue.

La création et la conception des roues d’orientation algonquines sont financées par le Fonds pour l’infrastructure de transport en commun (FITC) du gouvernement du Canada, mis en place pour accélérer les investissements municipaux visant à soutenir la remise en état des réseaux de transport en commun, la réalisation de nouveaux projets d’immobilisations ainsi que la planification et la conduite d’études en vue du développement des réseaux de transport en commun, afin de soutenir les plans de transport en commun à long terme.

 

Citations

« L’installation des roues d’orientation algonquines est une marque de respect pour le territoire traditionnel, l’histoire et la culture des Algonquins. Ces œuvres orientent les voyageurs tout en les exposant subtilement aux symboles algonquins. »

Le maire Jim Watson

« La Roue d’orientation découle de mon interprétation de ce que j’ai entendu et appris. Elle sert à aider les voyageurs à trouver leur chemin lorsqu’ils se déplacent sur le territoire. Chaque roue est fixée à un morceau de roc qu’on appelle « grand-père » et qui honore l’histoire algonquine du territoire se déroulant depuis la nuit des temps. »

L’artiste algonquin Simon Brascoupé


LA COLLABORATION SIGNIFICATIVE AVEC NOS PARTENAIRES FÉDÉRAUX ET PROVINCIAUX EST AU CŒUR DE LA RÉUSSITE À OTTAWA

Je suis fier des relations que nous avons entretenues avec nos homologues fédéraux et provinciaux au fil des ans qui ont permis à notre Ville de s’engager dans un dialogue significatif afin de répondre aux enjeux prioritaires.

Dans le but de réaliser des progrès réels par rapport aux initiatives de développement de la ville, les trois paliers de gouvernement doivent travailler ensemble avec nos résidents et les groupes communautaires.

Plus récemment, ces partenariats solides ont permis à nos résidents de rester en sécurité et informés tout au long de la pandémie. Grâce en grande partie à notre collaboration efficace avec la province de l’Ontario, Ottawa affiche l’un des taux de vaccination les plus élevés parmi les grandes villes du Canada et de l’Amérique du Nord.

Les élections fédérales maintenant terminées, nous pouvons de nouveau nous tourner vers l’ensemble du travail que la Ville a entrepris avec ses partenaires à l’échelle provinciale et fédérale.

La nouvelle année sera une excellente occasion pour nous de retrousser nos manches et de continuer de faire progresser des projets clés d’aménagement urbain, comme les suivants, pour n’en citer que quelques-uns :

  • l’ajout de centaines de nouveaux logements abordables;
  • la poursuite du dialogue et de l’action entrepris pour répondre aux préoccupations actuelles en matière de sécurité publique;
  • la bibliothèque centrale carboneutre « Adisōke »;
  • le pont Chef-William-Commanda aux fins de transport actif;
  • notre programme de conversion aux autobus électriques;
  • l’amélioration de la connectivité Internet pour nos résidents mal desservis;
  • l’Étape 3 du TLR.

Je me réjouis à la perspective de continuer à travailler avec mon ancienne collègue du Conseil municipal et la députée fédérale nouvellement élue de Kanata-Carleton, Jenna Sudds, afin d’obtenir des fonds pour l’Étape 3 du TLR, qui permettra de desservir par train Kanata, Stittsville et Barrhaven, trois des quartiers de la ville dont la croissance est la plus rapide. Félicitations sur ta victoire, Jenna!

Enfin, je hâte de travailler avec nos partenaires à l’échelle fédérale et provinciale pour faire en sorte qu’Ottawa connaisse une solide reprise économique au cours des prochains mois. Avec un autre gros coup sur la vaccination et un retour sécuritaire aux lieux de travail – surtout au centre-ville – en vue de stimuler nos petites entreprises qui ont été si durement touchées au cours des 19 derniers mois, nous pouvons le faire.


Passerelle renommée pour souligner le leadership et le service public de Marianne Wilkinson

La passerelle pour piétons qui relie le nord et le sud de Kanata en enjambant l’autoroute 417 a été renommée « passerelle Marianne-Wilkinson » en hommage à la politicienne municipale et leader de la communauté de longue date. Le maire Jim Watson a dévoilé le nouveau nom lors d’une cérémonie spéciale en présence de la famille de Mme Wilkinson, de quelques collègues du Conseil et de Jenna Sudds, députée fédérale élue de Kanata-Carleton.

Mme Wilkinson a mené une brillante carrière au sein de la fonction publique, servant les résidents de sa communauté de Kanata-Nord pendant plus de 50 ans. Elle a été la première femme à présenter sa candidature au conseil municipal du canton de March en 1970 et est devenue la première préfète du canton de March en 1976.

À titre de préfète du canton de March, Mme Wilkinson a participé à la fusion des cantons de l’Ouest, qui sont devenus la Ville de Kanata, dont elle a été la première mairesse en 1978. Au moment de la formation de la nouvelle ville d'Ottawa fusionnée en 2001, Marianne Wilkinson a continué de représenter les intérêts de ses résidents en tant que conseillère de Kanata-Nord, jusqu’à ce qu’elle quitte la politique municipale en 2016.

L’engagement de Mme Wilkinson envers sa communauté est allé au-delà du service politique. Elle s’est grandement investie dans bon nombre d’associations communautaires et d’organismes de bienfaisance locaux, notamment le Kanata Food Cupboard, le Centre de ressources communautaires d'Ottawa-Ouest et l’Association chorale de Kanata.

En plus d’avoir fait profiter le Conseil de ses vastes connaissances et de sa riche expérience, Mme Wilkinson a joué un rôle déterminant dans la construction de la passerelle de Kanata, qui porte maintenant son nom, et dans l’élargissement à l’ensemble de la ville de la tradition de la fin de semaine don-débarras de la communauté de Beaverbrook.

 

Citations

« Marianne a été témoin de la croissance, de l’évolution et de la transformation de notre ville au cours de ses 50 années de service au sein de la fonction publique, en plus de jouer un rôle de leadership. Durant la même période, elle a également assisté à la mise en place de changements favorisant l’équité entre les genres, des changements qu’elle a elle-même inspirés. Marianne a servi de modèle aux jeunes femmes cherchant à réaliser leur plein potentiel et à devenir des dirigeantes fortes en politique et dans la fonction publique. La passerelle est un hommage approprié à Marianne, car elle illustre concrètement la façon dont elle a maintenu la communauté interreliée et a servi de leader pour que d'autres suivent ses traces. »

  • Le maire Jim Watson

Réponses au questionnaire du maire Jim Watson aux candidats locaux des élections fédérales

Le questionnaire du maire Jim Watson a été envoyé aux candidates et candidats des élections fédérales le 2 septembre; voici leurs réponses inédites :

 

Question 1

Votre parti s’engage-t-il à négocier avec la Ville au sujet du financement à 50 pour cent de l’Étape 3 du projet de TLR?

 

Parti Libéral du Canada

Le gouvernement libéral a investi des montants sans précédent dans le transport en commun partout au pays, et notamment dans le projet de TLR d’Ottawa. Ainsi, depuis 2015, le gouvernement libéral a investi plus de 13 milliards de dollars dans plus de 1 300 projets de transport en commun partout au pays, ce qui a permis la construction de plus de 240 km de nouvelles voies de métro et de TLR. Nous avons aussi établi le versement d’un financement permanent de trois milliards de dollars par année aux communautés canadiennes au titre du transport en commun.

Depuis son lancement, le TLR connaît un grand succès. Il révolutionne la manière dont les résidents d’Ottawa se déplacent, et quand on prend en compte le fait que, d’ici 2030, il réduira de 100 000 tonnes les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans la ville, cela équivaut à retirer 25 000 voitures de la circulation. Nous avons investi 1,15 milliard de dollars dans l’Étape 2 du TLR pour tirer parti du succès du réseau. Nous comprenons l’importance de la prolongation du TLR grâce à la mise en oeuvre de l’Étape 3 du projet, qui donnera aux résidents de Stittsville et de Barrhaven des possibilités de déplacement plus pratiques et plus propres quand ils veulent aller travailler, magasiner ou se divertir à Ottawa. Nous croyons fermement au processus local de prise de décisions par le biais d’investissements sans précédent dans le transport en commun et nous continuerons d’appuyer les priorités locales. C’est pourquoi, en travaillant avec ses partenaires, un gouvernement libéral réélu se consacrera immédiatement à la prochaine étape du projet de train léger sur rail.

 

Parti Conservateur du Canada

Canada’s Conservatives are committed to improving public transit in cities across the country, including Ottawa.

With Canada’s Recovery Plan, we will make investments in public transit projects that will put Canadians to work, cut commute times, and clean up the environment.

A Conservative government will immediately prioritize the construction of the Kanata Light Rail Transit (LRT) project. This project would extend the track and add eight new stations from the Stage 2 LRT terminus at Moodie Drive to a new terminus at Hazeldean Road.

Canada’s Conservatives will also maintain the federal funding commitment to Stage 2 of Ottawa’s LRT project, which will add 24 new stations and carry up to 24,000 passengers per hour each way during peak periods once completed.

We are also committed to the proposed VIA Rail high frequency rail project. The new routes will provide faster, more convenient travel to major urban centres on VIA’s Quebec City-Toronto corridor, including service from Ottawa to Toronto, Montreal, Trois-Rivieres, Quebec City, and other destinations in between.

A Conservative government will also make repairs and improvements to Highway 174 between Orleans and Rockland to help reduce congestion and enhance road safety.

When it comes to infrastructure projects writ large, we will return to the successful model of working in partnership with provinces, municipalities, and First Nations to encourage the use of public-private partnerships.

We are committed to maintaining the Canada Community-Building Fund, which helps communities across the country build the infrastructure they need, from public transit to recreation centres to highways. It was the previous Conservative government that made this program permanent and doubled its annual funding allotment.

We believe the current government spent too much time announcing and re-announcing the money it planned to spend but has failed to get money out the door and shovels in the ground quickly enough.

A Conservative government will reduce bureaucratic red tape in the application process for municipalities, so money can get out the door faster to where it’s needed.

It’s time to put Canadians to work and start delivering important projects for the residents of Ottawa and for communities across the country.

 

Nouveau Parti démocratique

Oui. Les néo-démocrates croient que l’expansion du TLR est un moyen efficace d’améliorer le transport collectif à Ottawa et de stimuler le développement économique. Les municipalité investissent déjà dans l’amélioration de leurs réseaux pour les rendre plus écologiques. Il est temps qu’elles aient un partenaire fédéral pour les aider.

Les néo-démocrates mettront en place un mécanisme de financement permanent, direct et réservé pour le transport collectif moderne, partout au Canada, et ce, à long terme. Nous doublerons de façon permanente le Fonds pour le développement des collectivités du Canada.

Un gouvernement néo-démocrate modernisera et élargira également le transport collectif dans les collectivités canadiennes et veillera à ce que le financement fédéral soit accordé en mettant l’accent sur des projets à faibles émissions de carbone, comme les autobus à émission zéro et les trains électriques; le tout dans le but d’électrifier les parcs municipaux de véhicules et les autres méthodes de transport collectif d’ici 2030.

 

Candidate NPD- Angella MacEwen, Ottawa Centre

Angella MacEwen and New Democrats know that the LRT expansion is critical to ensuring people in our city can get around. It is an effective way to improve public transit in Ottawa and boost economic development. Our city is heavily investing in improving our transit systems and making them more environmentally friendly - it's time we had a federal partner to help us do it.

New Democrats will put in place a permanent, direct, earmarked funding mechanism for modern public transit which includes permanent operational funding across Canada for the long term. We will permanently double the Canada Community-Building Fund.

An NDP government will also modernize and expand public transit in communities across Canada and ensure that federal transit funding is delivered with a focus on implementing low-carbon projects, such as zero-emission buses and electric trains; all with the goal of electrifying municipal fleets and other methods of public transit by 2030.

 

Candidate NPD- Huda Mukbil, Ottawa Sud

Yes. It is essential that we quickly expand transit options and capacity in order to confront climate change. An NDP government would absolutely fund stage 3 of the LRT, and work to continue on an even more ambitious path to transit expansion. The NDP is also committed to working with all levels of government to ensure a more accountable and transparent procurement process. Ottawa residents deserve a transit system that works, and that should be the main priority in planning and devising a modern public transportation system.

 

Candidat NPD- Yavar Hameed, Ottawa Ouest Nepean

Yes. The NDP is committed to expanding affordable rail services and creating a permanent, direct allocation-based mechanism for modern public transit. We are also committed to supporting municipalities that prioritize transit modernization in working towards fare-free transit.

 

Candidate NPD- Melissa Coenraad, Kanata-Carleton

Yes. The NDP will increase federal support for public transit projects across Canada through doubling the Canada Community Building Fund to support municipal transit projects (like LRT in Ottawa) and to electrify all public transit by 2030. This is an important component of our Green New Deal climate change plan. And this means an NDP government would support federal funding for LRT3 to Kanata.

 

Parti Vert du Canada

Yes.  Support for the LRT can be assessed and negotiated as part of an assessment of Ottawa’s entire transit plan. LRT is only as good as the web of bus routes connecting to it. We should aim for affordable, convenient, and accessible transit. The core and overriding issue is moving our city away from its current reliance on privately-owned cars to a system of mobility and transportation for residents in which active transport and public transit are primary and predominant for urban dwellers. For that to happen, public transit needs to be competitive with the private car.

To build a sustainable city, long term financial issues need to be managed in an integrated way. This includes operational costs of public transit, the costs of sprawl, stopping investments in fossil fuel infrastructure including road widening and expansions for cars.

Support for the LRT can be assessed and negotiated as part of an assessment of Ottawa’s entire transit plan. LRT is only as good as the web of bus routes connecting to it. We should aim for affordable, convenient and accessible transit. The core and overriding issue is moving our city away from its current reliance on privately-owned cars to a system of mobility and transportation for residents in which active transport and public transit are primary and predominant for urban dwellers. For that to happen, public transit needs to be competitive with the private car.

To build a sustainable city, long term financial issues need to be managed in an integrated way. This includes operational costs of public transit, the costs of sprawl, stopping investments in fossil fuel infrastructure including road widening and expansions for cars

 

Parti Populaire du Canada - David Yeo, Ottawa Ouest Nepean

The People's Party of Canada would absolutely commit to negotiating with the city and the province of Ontario regarding funding 50% of Ottawa stage 3 LRT project. Further to this we would also enjoy discussing regional and provincial benefits to these extensions for both industry and local/provincial businesses.

 

 

Question 2

Votre parti s’engagera-t-il à discuter et à négocier au sujet de la part fédérale du financement requise dans le cadre du Plan de logement et de lutte contre l’itinérance d’Ottawa?

 

Parti Libéral du Canada

Le logement est une priorité absolue du Parti libéral et des Canadiens. Voilà pourquoi nous avons lancé la toute première Stratégie nationale sur le logement, présenté un projet de loi qui reconnaît aux Canadiens le droit d’accéder à un logement adéquat et triplé l’investissement du gouvernement fédéral dans la prévention et la réduction de l’itinérance. Nous sommes d’ailleurs en bonne voie de réduire l’itinérance chronique de moitié d’ici 2027. Enfin, en réponse aux défis immédiats liés à la COVID-19, nous avons lancé l’Initiative pour la création rapide de logements et investi 2,5 milliards de dollars pour créer au moins 9 200 nouveaux logements abordables partout au Canada.

Dans le cadre de cette élection, le plan libéral sur le logement comprend quatre milliards de dollars pour le nouveau Fonds accélérateur du logement, qui permettra d’augmenter l’offre annuelle de logements dans les plus grandes villes du pays, dans le but de proposer 100 000 nouvelles habitations destinées à la classe moyenne d’ici 2024-2025. Ce fonds, qui sera en fonction des demandes, offrira une aide aux municipalités qui élargissent leur offre de logements plus vite que leur moyenne historique, favorisent la densification, réduisent les délais d’approbation, s’attaquent au syndrome du « pas dans ma cour », contribuent à élaborer des règlements sur le zonage d’inclusion et encouragent le développement en fonction du réseau

de transport en commun. Ce fonds appuiera un vaste éventail d’investissements municipaux admissibles, notamment en matière de réduction de la paperasserie, et récompensera les villes et les communautés qui construisent plus d’habitations, à un rythme plus rapide.

L’engagement à élaborer un système de logement qui fournit des solutions permanentes aux Canadiens est au centre de toutes ces mesures. Nous appuyons les aspirations du Plan de logement et de lutte contre l’itinérance d’Ottawa. Un gouvernement libéral réélu collaborera avec la Ville pour que ces aspirations se concrétisent.

 

Parti Conservateur du Canada

Affording a home - to rent, let alone to buy - is slipping out of reach for Canadians across our country, and this is particularly true in Ottawa.

The primary cause is that supply simply isn’t keeping up with demand. Governments have not let Canadians build enough housing to keep up with our growing population. We need action - from all levels of government.

Canada’s Conservatives have a plan to make housing more affordable. We will treat this like the crisis it is. We will get shovels in the ground and build enough housing to get ahead of population growth.

With Canada’s Recovery Plan, we will swiftly address housing supply by building one million homes in the next three years. We will accomplish this by working with provinces and municipalities to build more housing near transit and releasing 15 per cent of the federal government’s real estate portfolio for housing.

We will also ensure that Canadians can afford the housing that we do have by keeping out foreign speculators, corruption, and laundered money that force up prices. We will ban foreign investors from buying home if they do not plan to move to Canada. Instead, we will redirect foreign investment towards purpose-built rental housing to help more Canadians find affordable housing.

To make mortgages more affordable, we will encourage a new market in seven- to ten-year mortgages to provide stability both for first-time home buyers and lenders and fix the mortgage stress test.

Our plan will ensure more Canadians can afford a home.

 

Nouveau Parti démocratique

Oui. Une crise du logement frappe toutes les régions du pays. Posséder une propriété est hors de portée pour beaucoup de gens, alors que des locataires consacrent plus de 30 % de leur revenu mensuel pour avoir un toit sur la tête. Dans un pays aussi riche que le nôtre, il n’y a aucune excuse pour laisser des gens vivre dans l’itinérance.

Tout le monde a droit à un logement. Voici comment nous allons résoudre la crise du logement : nous allons d’abord fournir jusqu’à 5 000 $ en aide immédiate au loyer aux gens, ce qui aidera les jeunes – qui représentent un pourcentage important des locataires. Les néodémocrates faciliteront également l’achat d’une première maison pour les jeunes en ramenant à 30 ans la durée des prêts hypothécaires assurés par la SCHL pour les propriétés d’accédant, ce qui permettra aux jeunes d’effectuer des paiements mensuels moins élevés.

Au cours de la prochaine décennie, un gouvernement néo-démocrate créera au moins 500 000 logements sociaux de qualité et abordables. Nous offrirons divers types de logements : des coopératives, des logements sociaux et des logements sans but lucratif en partenariat avec les municipalités et les provinces. Les néo-démocrates lutteront également contre le blanchiment d’argent, qui fait grimper les loyers et empêche les jeunes d’avoir les moyens d’acheter une propriété.

Un gouvernement néo-démocrate mettra également en oeuvre notre plan visant à mettre fin à l’itinérance d’ici une décennie.

Les néo-démocrates s’engagent à travailler avec la Ville d’Ottawa pour négocier des aides fédérales afin d’aider la ville à mettre en oeuvre son Plan de logement et de lutte contre l’itinérance et à atteindre nos objectifs pour mettre fin à la crise du logement.

 

Candidate NPD- Angella MacEwen, Ottawa Centre

Canada is in the midst of a national housing crisis. Owning a home is out of reach for many Canadians while renters are paying more than 30 per cent of their monthly income on housing. And, in a country as wealthy as Canada, there is no excuse for allowing Canadians to live in poverty without a secure roof over their heads.

Angella knows that everyone has a right to housing. Here’s how we will resolve Canada’s housing crisis: we will start with providing up to $5,000 in immediate rental support to Canadians, which will help young people who make up a significant percentage of renters. New Democrats will also make it easier for young people to buy their first home by bringing back 30-year terms to CMHC insured mortgages on entry-level homes that allow young people to make smaller monthly payments.

A NDP government will create at least 500,000 units of quality, affordable housing to address our country’s housing crisis over the next decade, which will amount to ten thousand units created in Ottawa Centre. We will provide a mix of units available: from co-ops, social, and non-profit housing in partnership with municipalities and provinces. New Democrats will also fight money laundering, which drives up housing costs and makes it impossible for young people to afford to buy a home.

A New Democrat government will also implement our plan to end homelessness in Canada within a decade.

Angella is committed to working with the City of Ottawa to negotiate federal supports to helping the city implement its Housing and Homeless Plan and meet our national goals for ending the housing crisis.

 

Candidate NPD- Huda Mukbil, Ottawa Sud

Yes. Our party is committed to vastly exceeding this plan, the NDP housing plan would build more than 30,000 units of affordable housing units across Ottawa over 5 years. We would fully fund and work to expand all models of affordable housing, including cooperatives and social housing. The NDP has a plan to eliminate homelessness in Canada over 10 years that would build on the hard work of local non-profits, community groups and municipalities.

 

Candidat NPD- Yavar Hameed, Ottawa Ouest Nepean

Yes. Like the City of Ottawa, the NDP is committed to building affordable housing and putting an end to homelessness. The City of Ottawa’s proposed plans feeds directly into the NDPs housing strategy to create at least half a million units of quality, affordable housing in the next ten years. Our strategy also seeks to end homelessness by supporting the creation of more social housing and other affordable options while also enhancing other support services.

 

Candidate NPD- Melissa Coenraad, Kanata-Carleton

Yes. The NDP is committed to building 500,000 units of quality, affordable housing in the next ten years, with half of that done within five years. This will be achieved with the right mix of effective measures that work in partnership with provinces and municipalities, build capacity for social, community, and affordable housing providers, to provide rental support for co-ops. In order to kick-start the construction of co-ops, social and nonprofit housing and break the logjam that has prevented these groups from accessing housing funding, we will set up dedicated fast-start funds to streamline the application process and help communities get the expertise and assistance they need to get projects off the ground now, not years from now. We’ll mobilize federal resources and lands for these projects, turning unused and under-used properties into vibrant new communities.

 

Parti Vert du Canada

Yes. These are minimal goals. We favour first, more ambitious plans and building by the city; and secondly, negotiations with the federal government to finance large-scale building and much more supportive housing to replace shelters, so that shelter staff can transition to other supportive functions. The 500 spaces for the supportive housing do not begin to deal with the estimated 1,200 known homeless in Ottawa.

These are minimal goals. We favour first, more ambitious plans and building by the city; and secondly, negotiations with the federal government to finance large-scale building and much more supportive housing to replace shelters, so that shelter staff can transition to other supportive functions. The 500 spaces for the supportive housing does not begin to deal with the estimated 1,200 known homeless in Ottawa.

 

Parti Populaire du Canada - David Yeo, Ottawa Ouest Nepean

A PPC government will absolutely discuss and negotiate the required Federal funding for Ottawa's housing and homeless plan. A PPC government would institute rapid decentralization down to provincial authorities and ensure that when it comes to Federal fiscal responsibility, we would engage with the appropriate offices both provincially and municipally to provide oversight and not overreach.

 

 

 

Question 3

Votre parti s’engagera-t-il à fournir un financement stable et à long terme pour que les municipalités puissent jouer un rôle important dans la lutte contre les changements climatiques à l’échelon local?

 

Parti Libéral du Canada

Le Parti libéral s’est engagé à mettre en place une stratégie nationale pour les bâtiments, qui tracera la voie vers des bâtiments carboneutres d’ici 2050, avec des cibles ambitieuses en cours de route. Cette stratégie s’appliquera à la rénovation des bâtiments actuels et aux nouvelles constructions. Dans le cadre de ce travail, nous sommes résolus à continuer de soutenir les projets municipaux liés aux changements climatiques.

Cela s’appuiera sur le succès du Plan Investir dans le Canada, par le biais duquel nous investissons plus de 25 milliards de dollars dans l’infrastructure verte entre 2016 et 2028, et qui comprend des fonds destinés à l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments publics et privés existants ainsi qu’à la construction de nouveaux bâtiments écoénergétiques et carboneutres. Plus récemment, notre gouvernement a mis en oeuvre le Programme pour les bâtiments communautaires verts et inclusifs, administré par Infrastructure Canada, qui investit 1,5 milliard de dollars sur trois ans dans la rénovation écoénergétique des bâtiments communautaires et la construction de nouveaux bâtiments communautaires carboneutres. Par l’entremise de la Banque de l’infrastructure du Canada, nous avons aussi mis en oeuvre l’Initiative de rénovations énergétiques de bâtiments, qui investit deux milliards de dollars sur trois ans dans des rénovations en profondeur et des rénovations de portefeuilles immobiliers

dans les secteurs public et privé.

En plus de ces investissements conséquents, le Parti libéral s’est engagé dans sa plateforme à :

  • accélérer l’élaboration d’un code du bâtiment national à zéro émission nette en vue de son adoption en 2025;
  • créer un centre d’innovation pour les matériaux de construction à faible teneur en carbone afin de travailler directement avec les entrepreneurs, les municipalités, les provinces et les territoires ainsi qu’avec les gouvernements autochtones pour s’assurer que les innovations canadiennes sont les mieux positionnées pour connaître du succès;
  • lancer une initiative communautaire en faveur des habitations à zéro émission nette, qui soutien les projets visant à effectuer plusieurs rénovations simultanées au sein d’une communauté ou d’un quartier afin de réduire les coûts globaux. Cette initiative s’inspirera du programme néerlandais Energiesprong.

 

Parti Conservateur du Canada

Canada’s Conservatives have a detailed plan to tackle climate change.

In addition to supporting significant investments in public transit for Ottawa, Canada’s Conservatives will work with the provinces to implement an innovative, national, Personal Low Carbon Savings Account. Canadians will pay into their account each time they buy hydrocarbon-based fuel. They will be able to apply the money in their account towards things that help them live a greener life, including buying a transit pass or bicycle, or saving up for an electric vehicle. Our plan will ensure that all Canadians can do their part to fight climate change, in the way that works best for them, and at a carbon price that is affordable.

Our comprehensive plan to tackle climate change also includes introducing a zero-emission vehicle mandate based on British Columbia’s, requiring 30 per cent of light duty vehicles sold to be zero emissions by 2030. We will work with provinces, territories, and municipalities to encourage the inclusion of a minimum number of EV charging spaces for new developments. We will also invest in transmission infrastructure to bring clean energy to where it’s needed and ensure the electricity grid can support the necessary growth in electric vehicles (EV).

When it comes to reducing transportation-related emissions, we will finalize and improve the Clean Fuel Regulations. We will reduce carbon emissions from every litre of gasoline (and other liquid fuels) we burn, turning them into a true Low Carbon Fuel Standard. Our Low Carbon Fuel Standard will be based on British Columbia’s policy to achieve a 20 per cent reduction in carbon intensity for transport fuels.

In order to kick-start building emissions reductions by 2030 and achieve significant, broad-scale reductions in building emissions by 2050, a Conservative government will introduce a Clean Buildings Plan.

The plan will provide a regulatory and financial framework that will facilitate Energy Savings Performance Contracting (ESPC). This is a model that involves the private sector in financing and implementing retrofits and then being paid back through savings. Our program will be modelled after the SOFIAC program in Quebec. We will work with provinces and territories to promote ESPC for government and publicly funded institutional buildings. This includes a “2030 Bonus” that will provide an additional benefit for those buildings that complete their retrofits prior to 2030.

As part of our Clean Buildings Plan, we will also work with provinces, territories, and applicable utilities to put in place a Residential Building Retrofit Initiative. The initiative will provide an “efficiency concierge” service for homeowners that acts as a one-stop-shop to

access programs and information. We will also apply lessons learned from technology pilots and from government, institutional and commercial retrofits, to a residential context.

Navius Research independently reviewed the Conservative climate plan and found that it would be expected to achieve substantially the same emissions reductions by 2030 as the current government’s plan to meet Canada’s Paris commitment, while resulting in a boost to jobs and the economy.

The Conservative plan will reduce emissions and create good jobs in our advanced manufacturing sector, without making life harder for Canadians.

 

Nouveau Parti démocratique

Oui. Les Canadiennes et Canadiens ont fait leur part pour combattre une urgence de santé publique, mais il est toujours nécessaire de s’attaquer aux changements climatiques pendant la pandémie. Nous avons besoin d’un gouvernement qui traite la crise climatique avec l’urgence qu’on lui connaît. Les néo-démocrates s’engagent à lutter contre la crise climatique.

Les néo-démocrates alloueront 3 milliards de dollars aux infrastructures liées aux catastrophes afin d’aider les municipalités à adapter de façon proactive leurs infrastructures pour qu’elles résistent aux inondations, aux feux de forêt et à d’autres phénomènes météorologiques extrêmes.

Un gouvernement néo-démocrate créera également une stratégie pancanadienne de crise pour aider les collectivités à réagir aux risques climatiques. Nous augmenterons l’infrastructure verte et travaillerons avec les représentantes locaux et tous les paliers de gouvernement pour veiller à ce que les logements et les entreprises soient préparés en modernisant tous les immeubles d’ici 2050 et en mettant à jour le Code national du bâtiment pour que chaque nouvel immeuble construit après 2025 soit carboneutre.

 

Candidate NPD- Angella MacEwen, Ottawa Centre

Canadians have been doing their part to fight an urgent public health emergency, but the need to tackle climate change has not gone away during the pandemic. We need a government that approaches the climate emergency with that same sense of urgency. Angella is committed to fighting the climate crisis with the urgency it deserves.

New Democrats will provide $3 billion over 4 years for disaster-related infrastructure to help municipalities proactively adapt their infrastructure to withstand floods, forest fires and other extreme weather events.

A NDP government will also create a National Crisis Strategy to support communities in responding to climate risks. We will scale up green infrastructure and work with local officials and all levels of government to ensure homes and businesses are prepared by retrofitting all buildings by 2050 and updating the National Building Code so that every new building built in Canada after 2025 is net-zero.

Angella will also fight to develop a public alternative to the Canada Infrastructure Bank, to allow municipalities like Ottawa to borrow money to address the climate crisis.

Finally, Angella will fight to protect our local greensapces, trees and urban canopy so that we are not moving backwards on addressing the climate crisis. This will include ensuring we are not bulldozing our trees for parking lots and demanding federal funding when possible to protect our greenspaces.

 

Candidate NPD- Huda Mukbil, Ottawa Sud

Yes. The NDP wants to see Canada’s emissions drop by a minimum of 50% from our 2005 levels by 2030, that requires cooperation from all levels of governments, starting from the municipal level and up. I also realize however that there can be no climate justice without Indigenous voices, and here on unceded Algonquin land we can not build ourselves a greener future without the guidance of the land's longtime stewards and protectors. On all levels of government, we need consistent cooperation with our Indigenous communities to protect and sustain our planet.

 

Candidat NPD- Yavar Hameed, Ottawa Ouest Nepean

Yes. My party supports numerous initiatives to tackle climate change at the local level, including smart community planning (e.g. active or zero-emission transportation), green infrastructure and creating green jobs, made-in-Canada resources for infrastructure projects, support for community-owned and operated clean energy projects, improved local waste management, improved standards for recyclable material and green housing.

 

Candidate NPD- Melissa Coenraad, Kanata-Carleton

Yes. The NDP has an ambitious plan to fight the climate crisis by eliminating fossil fuel subsidies, undoing the Liberals’ decision to let big polluters off the hook, cutting emissions by more than half to meet the 1.5 degree target that scientists say is necessary to prevent climate catastrophe, creating hundreds of thousands of good-paying jobs by investing in clean energy, energy efficient affordable homes, electric transit, zero-emission vehicles, retrofitting all homes across the country, and creating a climate bank to invest in fighting the climate emergency. We see municipalities as important partners in achieving these ambitious but necessary goals.

 

Parti Vert du Canada

Yes. The Green Party is fully committed to backing municipal climate action. It is unclear where the $2bn to reach the “City operations” target in your question comes from. According to Energy Evolution (section 5.2.4.1) $7.4B is required for the corporate target, of which $3.2B is required over the next five years to undertake priority projects.

Many of the investments proposed in the Energy Evolution plan are front-end loaded capital investments that will bear returns over time. However, to date the City of Ottawa has no long-term financial plan for climate finance, and indeed provides no climate funding on its own budget (Hydro surplus is off budget) aside from a handful of staff positions. It would be prudent for the City of Ottawa to establish professional capacity for climate finance in the Finance Department, plan for local contributions to the municipal climate budget and then use the current period of low interest rates to make proposals to other levels of government and the Infrastructure Bank of Canada.

The investments in local renewable energy generation (including partnering with community local investment), building energy retrofits (lowering utility bills), public transit (affordable!), and not least in the urban forest canopy will be well appreciated by the public. With awareness rising, the City must also ensure to do its very best to protect stands of mature trees, such as at the Dows Lake Experimental Farm new Ottawa Hospital site.

Lastly, the City of Ottawa should set up its own carbon budget, in order that citizens can learn what our fair share of emissions are and how we must flatten our local emissions curve.

 

Parti Populaire du Canada - David Yeo, Ottawa Ouest Nepean

First and foremost, the People's Party of Canada's position on climate is that, we believe Canada is only 2% of the climate problem. We further believe that China, India, and the United States of America are 98% of the global climate issue. Even if Canada were to go NetZero tomorrow for the entire country, we would still have a 98% issue globally when it comes to climate. Therefore, a PPC government would create a Nationalist approach to working with and being a part of those provincial and municipal discussions on how we can solve some of these issues locally within our own borders.

The PPC would further pull out of all Paris accords, we would provide oversight and add value to the negotiations, but we would no longer fund these international initiatives. This would repatriate billions of dollars back to Canada, so we could fund local and provincial innovation, along with industry inclusion, in finding ways to be more effective locally here in Canada.

 

 

 

Question 4

Votre parti s’est-il engagé envers une stratégie exhaustive qui inclut des fonds supplémentaires pour financer, d’une part, les policiers de première ligne qui luttent contre la violence par arme à feu et la violence des gangs et, d’autre part, les mesures de contrôle de l’afflux d’armes illégales et la législation visant à durcir le contrôle sur les armes à feu? Votre gouvernement investira-t-il dans des programmes et des mesures d’aide pour les jeunes et les familles à risque ainsi que dans d’autres mesures visant à bâtir une ville inclusive?

 

Parti Libéral du Canada

Nos communautés devraient être des endroits sûrs et paisibles pour vivre et élever nos enfants. C’est pourquoi, en mai 2020, nous avons décidé d’interdire l’utilisation, la vente ou l’importation d’armes d’assaut déjà utilisées dans les tueries de masse et d’instaurer un programme de rachat pour les propriétaires. Les conservateurs se sont juré d’abroger cette interdiction avec l’appui du lobby des armes à feu, ce qui légaliserait les armes à feu de style arme d’assaut au Canada. Les libéraux croient que des mesures encore plus robustes sont nécessaires pour sortir de nos rues et de nos communautés des armes conçues pour faire un nombre considérable de victimes.

En parallèle, nous investissons dans des efforts de prévention et fournissons 250 millions de dollars directement aux municipalités et aux communautés autochtones pour donner aux jeunes à risque l’occasion de prendre part à des activités visant à arrêter la propagation des infractions liées à un gang. Cela inclut un financement visant à réduire les activités des gangs à la frontière et à empêcher l’entrée au pays d’armes à feu de contrebande, à renforcer la capacité de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en matière d’enquête et d’activités d’application de la loi liées aux armes à feu, et à appuyer le Fonds de lutte contre les activités des gangs de jeunes.

Un gouvernement libéral réélu s’engage à :

  • durcir les lois sur les armes d’assaut interdites en obligeant les propriétaires à vendre leur arme à feu au gouvernement à des fins de destruction ou encore à la rendre totalement et à tout jamais inutilisable aux frais du gouvernement;
  • interdire les chargeurs à haute capacité et à exiger que les chargeurs des armes d’épaule pouvant contenir plus de cinq cartouches soient modifiés de façon permanente, de sorte à ne jamais pouvoir contenir plus de cinq cartouches;
  • interdire la vente ou la cession de chargeurs pouvant contenir plus de cartouches que la limite légale, peu importe l’utilisation à laquelle le fabricant les destine;
  • réserver au moins un milliard de dollars pour appuyer les provinces ou territoires qui imposent une interdiction des armes de poing dans le but d’assurer la sécurité de nos villes et de nos communautés.

Nous continuerons aussi à combattre la violence fondée sur le sexe et lutterons contre la contrebande d’armes à feu grâce aux mesures que nous avons adoptées, telles que :

  • des vérifications des antécédents sur la vie entière du demandeur pour éviter que les personnes ayant des antécédents d’abus à l’encontre de leur conjoint ou de leur partenaire puissent obtenir un permis d’arme à feu;
  • des lois « drapeau rouge » permettant la confiscation immédiate des armes à feu si une personne constitue une menace pour elle-même ou pour les autres, en particulier pour le conjoint ou le partenaire;
  • des peines maximales plus lourdes pour le trafic et la contrebande d’armes à feu, qui passent de 10 à 14 ans d’emprisonnement;
  • le renforcement de la capacité de la GRC et de l’Agence des services frontaliers du Canada afin de combattre l’importation illégale d’armes à feu.

Nous reconnaissons que pour bâtir des communautés soudées, nous devons appuyer tous les Canadiens qui font la spécificité de nos communautés. En tant que gouvernement, nous avons fait des investissements sans précédent dans l’appui aux jeunes et aux familles à risque en finançant le logement abordable, les refuges pour femmes et l’initiative Vers un chez-soi. Nous continuerons à collaborer avec les partenaires

 

Parti Conservateur du Canada

Canada’s Conservatives will work tirelessly to make our communities safer.

The increase in crime, and specifically in violent crime, in large urban municipalities like Ottawa, is deeply concerning and must be addressed. Canada’s Conservatives will tackle the gang violence we’re seeing in our communities and keep firearms out of the hands of criminals.

A Conservative government will hire an additional 200 Royal Canadian Mounted Police officers to help tackle gang violence and combat gun and drug smuggling in our communities.

We will amend the Criminal Code to make it easier for police and Crown Attorneys to go after gang networks and prevent unauthorized imports of firearms.

We will partner with the private sector to create a Gang Exit Strategy program to provide those trapped in gangs with the opportunity to escape a cycle of violence. The program will allow them to start fresh in a new location with gainful employment and the support needed to leave behind a life of crime. We will also work with partner organizations across the country to develop and expand programs to keep youth out of gangs.

A Conservative government will further provide $100 million over five years to support training for non-provincial police forces in the areas of sexual exploitation, cyber-security and online offences, and investigation of sexual offences.

Finally, the recent rise of hate crimes has justifiably horrified Canadians, and action is needed. Canada’s Conservatives will double funding for the Security Infrastructure Program. We will simplify the application process and remove the need to demonstrate risk, which often means that an institution has to experience a hate-motivated crime before being eligible for the program. We will allow funding to be used for a broader list of expenses, such as paying security guards and training volunteers.

 

Nouveau Parti démocratique

Oui. Les résident·es d’Ottawa méritent de se sentir en sécurité dans leur collectivité. La prévention est un élément essentiel de la sécurité communautaire. La création d’un sentiment de sécurité communautaire ne se limite pas à l’absence de crime, il s’agit de s’assurer que tout le monde compte, que nous nous attaquons aux causes profondes du crime et que le système judiciaire traite tout le monde équitablement.

Les néo-démocrates savent que nos investissements dans des programmes communautaires qui augmentent l’inclusion sociale, favorisent la santé publique, assurent la sécurité alimentaire, améliorent l’accès à l’éducation et au logement abordable, et augmentent l’engagement des jeunes, aident à réduire le risque de criminalité tout en favorisant une ville inclusive.

Nous appuyons aussi l'idée de permettre aux municipalités d'interdire les armes de poing et nous souhaitons combattre le trafic d'armes à la frontière.

Candidate NPD- Angella MacEwen, Ottawa Centre

Everyone deserves to feel safe in their communities. When it comes to violence, prevention is an essential part of community safety. Angella knows that building a sense of community safety is not just about the absence of crime – It’s about making sure that everyone matters, that we address the root causes of crime, and that the justice system treats everyone fairly.

New Democrats will know that investments in community programs that increase social inclusion, promote public health, ensure food security, improve access to education and affordable housing, and increase youth engagement, helps to reduce the risk of crime while building an inclusive city.

Angella recognizes that the scope of policing has grown far beyond what Ottawa Police are trained to do, particularly in regard to responding to mental health crises. With the tragic death of Abdirahman Abdi right here in Ottawa Centre, it is clear that we need a shift in how we treat folks in crisis in our city, and a hard look at how budgets are being allocated towards policing versus social services.

 

Candidate NPD- Huda Mukbil, Ottawa Sud

Yes, in part. I will always fight for greater investments in at-risk communities. Housing, education, and social infrastructure are the keys to solving violence related issues in our communities. We need greater access to social and economic support services and should enable municipalities to ban handguns. More police funding is simply not the solution to the issues we face here in Ottawa. Increasing police funding does nothing but perpetuate the very same systemic failures of the force that disproportionately impact marginalized communities.

 

Candidat NPD- Yavar Hameed, Ottawa Ouest Nepean

Yes. Our commitments to increasing police funding are strategic. The NDP will work to keep assault weapons and illegal handguns off our streets, and to tackle gun smuggling and organized crime. We will also ensure that communities have access to finding for anti-gang projects that help deter at-risk youth from joining gangs. Additionally, we will work to ensure that every major city has dedicated hate crime units within local police forces.

 

Candidate NPD- Melissa Coenraad, Kanata-Carleton

Yes. The NDP is committed to keeping assault weapons and illegal handguns off our streets permanently and will commit more resources to stop the smuggling of guns across the border from the US. As well, an NDP government will work with its partners to prevent violence at its roots by ensuring all young people in Canada have options for success and hope for the future.

 

Parti Vert du Canada

You have written a jumble of a preamble and 4 questions that are not answerable in a yes/no reply.

We would re-phrase the questions as follows:

Is your party committed to a comprehensive strategy that includes (a) additional funding for front line police officers to combat gun and gang violence, (b) measures to control the influx of illegal weapons, and (c) legislation to strengthen gun control? Will your government (d) invest in programs and supports for youth and families at risk and (e) other measures for building an inclusive city?

Our answers are as follows:

  • We support items (b) through (e) above.
  • We oppose (a) as it is written.
  • We propose instead “funding for interprofessional and collaborative teams [NOT just front-line officers] to deal with violence

 

Parti Populaire du Canada - David Yeo, Ottawa Ouest Nepean

The People's Party of Canada is committed to a comprehensive strategy that includes funding for frontline police officers. Our strategy would take a more Federal approach whereby we would concentrate on the source, working with organizations like Canadian border protection services, our national and our intelligence agencies, we would go after the importation of these guns to further limit their availability on the streets.

The PC would then work with provincial and municipal offices to ensure, with oversight, that we reach the common goal of getting these guns off the street, is nullified and working with the provinces and municipalities guns and gangs units at the street level to ensure they have the tools required to conduct effective control of the situation

 

 

 

Question 5

Alors que le rebond d’après pandémie commence à se faire sentir, votre parti s’engage-t-il à soutenir les secteurs les plus durement touchés, et ce, au cours des mois et des années à venir? Si oui, comment?

 

Parti Libéral du Canada

Lorsque nous appuyons les entreprises canadiennes, nous appuyons les travailleurs, les familles et les communautés qui en dépendent. Soutenir les entreprises et leurs travailleurs est au coeur de notre plan pour créer des emplois, renforcer la classe moyenne et faire croître l’économie. Nous savons que la pandémie a frappé de plein fouet les PME et les organismes communautaires sans but lucratif. Voilà pourquoi nous avons mis sur pied la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC), qui a aidé les employeurs de tous les secteurs de l’économie à maintenir leurs employés en poste. Nous avons aussi créé le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC), qui a fourni des prêts sans intérêt à près de 900 000 entreprises.

En plus de ces programmes d’urgence, nous nous sommes assurés que le taux d’imposition combiné des PME canadiennes est le plus faible du G7 et avons pris des mesures en vue de réduire les frais des cartes de crédit pour les petites entreprises. Nous avons également négocié un nouvel ALENA, qui préserve un accès libre de tarifs douaniers pour des biens canadiens, et créé l’Incitatif à l’investissement accéléré, qui permet une déduction pour amortissement accéléré pour les entreprises de toute taille et dans tous les secteurs et qui stimule l’investissement au Canada.

Pendant la pandémie, nous avons aidé des centaines de milliers d’entreprises à assurer leur continuité et nous avons protégé plus de cinq millions d’emplois. Nous savons toutefois que dans certaines régions du pays et dans certains secteurs, la relance reste inégale. Voilà pourquoi nous avons lancé une série complète de programmes de soutien destinés aux petites entreprises et aux organismes sans but lucratif pour les aider à se redresser à la suite de la pandémie, à se rebâtir en mieux et à être plus forts à longue échéance. Il s’agit notamment de la prolongation du Programme d’embauche pour la relance économique du Canada (PEREC) jusqu’au 31 mars 2022 pour que les entreprises puissent embaucher davantage de travailleurs et que les Canadiens puissent retourner au travail. Il s’agit aussi de verser aux entreprises des secteurs canadiens du tourisme, qui ont beaucoup souffert, une subvention salariale et une subvention pour le loyer provisoires pouvant compenser jusqu’à 75 % de leurs frais afin de les aider à passer l’hiver. Il

s’agit enfin de fournir aux PME des microsubventions et des prêts sans intérêt ainsi que d’améliorer le Programme de financement des petites entreprises du Canada afin d’augmenter le financement annuel d’environ 560 millions de dollars, tout en élargissant l’admissibilité des emprunteurs pour inclure les organismes sans but lucratif et les entreprises sociales de bienfaisance.

 

Parti Conservateur du Canada

Through Canada’s Recovery Plan, a Conservative government will secure jobs and help businesses get back on their feet.

Our detailed plan to get Canadians back to work includes four major initiatives to create jobs:

  • The Canada Job Surge Plan: paying up to 50 per cent of the salary of new hires for six months following the end of the federal wage subsidy.
  • The Canada Investment Accelerator: getting companies spending money and creating jobs by providing a five per cent investment tax credit for any capital investment made in 2022 and 2023, with the first $25,000 to be refundable for small businesses.
  • The Rebuild Main Street Tax Credit: providing a 25 per cent tax credit on amounts of up to $100,000 that Canadians personally invest in a small business over the next two years, to get money flowing into main street businesses and create jobs.
  • The Main Street Business Loan: providing loans of up to $200,000 to help small and medium businesses in hospitality, retail, and tourism get back on their feet, with up to 25 per cent forgiven.

Canada’s Recovery Plan will provide additional targeted supports for the hard-hit tourism and hospitality sectors by introducing a Dine and Discover Program. The program will:

  • Provide a 50 per cent rebate for food and non-alcoholic drinks purchased for dine-in from Monday to Wednesday for one month, once it is safe to do so. Thi initiative will pump nearly $1 billion into this sector.
  • Launch the Explore and Support Canada initiative with a 15 per cent tax credit for vacation expenses of up to $1,000 per person for Canadians to vacation in Canada in 2022, helping our tourism sector get back on its feet.
  • Eliminate the Liberal escalator tax on alcohol.

Ottawa is also home to a growing number of innovative software and technology companies and start-ups. To help unleash Ottawa’s innovation, we will:

  • Introduce a “patent box” regime to cut the tax rate in half on income earned from patents on innovative products developed here in Canada. This will effectively make Canada a low tax jurisdiction for innovation and new product development.
  • Cover up to $10,000 of the administrative and legal costs of each of the first five patents filed by any Canadian small or medium-sized businesses to protect Canadian innovation.
  • Introduce the use of flow-through shares, based on the model that has made Canada a world leader in mining financing, to make it more attractive to invest in small tech start-ups.
  • Fix the broken Scientific Research & Experimental Development (SR&ED) program by moving it from the CRA to Innovation, Science and Economic Development Canada, simplifying the application process, and making it easier for software development to qualify.
  • Review all of the Government of Canada’s research and development programs to ensure that Canadian tax dollars benefit Canada and Canadian innovators.

Canada’s Conservatives have a comprehensive plan to get the economy firing on all cylinders, in every sector, and every region of the country, including in Ottawa.

 

Nouveau Parti démocratique

Oui. La pandémie a changé notre façon de travailler et, par conséquent, a eu des répercussions sur les travailleurs et les travailleuses et sur les petites entreprises qui sont au coeur de nos économies locales. Les néo-démocrates ont un plan complet pour relancer l'économie en créant plus d'un million d'emplois tout en aidant la population à rebondir.

Nous reconnaissons également que le tourisme, l'hôtellerie et les petites entreprises ont été durement touchés par la pandémie. Nous soutiendrons ces secteurs en veillant à ce que les subventions aux salaires et aux loyers des petites entreprises continuent d'être versées jusqu'à la réouverture complète de l'économie. Les néo-démocrates mettront également en oeuvre un plan de primes à l'embauche à long terme en payant la partie employeur de l'assurance-emploi et du RPC pour les nouvelles embauches ou les réembauches. Nous plafonnerons les frais de cartes de crédit pour les commerçants à un maximum de 1 % afin de régler ce problème de longue date qui nuit à ce secteur. Nous encouragerons l'esprit d'entreprise en apportant un soutien spécifique au secteur du tourisme.

Les néo-démocrates veulent aussi s'assurer que les travailleurs et travailleuses, qui sont l'épine dorsale de ces secteurs et des économies locales, bénéficient de soutien, peu importe où ils et elles travaillent. Nous leur offrirons des congés de maladie payés, une assurance-médicaments et un accès à des services de santé mentale pour les aider. Ces efforts permettront de stabiliser la main-d'oeuvre et d'accélérer la reprise économique.

NDP Candidate- Angella MacEwen, Ottawa Centre.

The pandemic has changed the way we work and, as a result, impacted the workers and small businesses at the heart of our city and riding of Ottawa Centre. Angella and the NDP have a comprehensive plan to kick start economic recovery by creating over a million jobs while helping Canadians rebound.

She also recognizes that tourism, hospitality, small businesses have been hard hit by the pandemic, including some of our beloved festivals that make Ottawa the festival capital of the world. We will support these sectors by making sure that small business wage and rent subsidies continue to flow until the economy is fully re-opened. New Democrats will also implement a long-term hiring bonus plan to pay the employer portion of EI and CPP for new or re-hired staff. We will cap high credit card merchant fees at a maximum of 1% to deal with longstanding issues that have hurt these sectors. We will foster entrepreneurship by providing dedicated support for the tourism sector.

Angella also wants to ensure that workers, who are the backbone of these sectors and local economies, have supports regardless of where they work. We will provide paid sick leave, prescription drug coverage, and access to mental health supports to help workers. These efforts will stabilize the workforce and help accelerate economic recovery.

Finally, Angella will be a voice for the hundreds of downtown businesses that are struggling, and will demand that the Federal government come up with a plan for our downtown businesses that rely on federal employees. She will ensure BIAs like the Sparks Street BIA and the Bank Street BIA have a voice through her as the MP for Ottawa Centre in fighting for these small businesses.

 

Candidate NPD- Huda Mukbil, Ottawa Sud

Yes. We will continue supporting small businesses by expanding the current emergency financial support measures until the crisis is over, and to build back from COVID-19, we have to invest where it matters most  – in communities and families. Our plan will make historic investments to jump-start economic growth, get people back to work, and make life better for everyone. By making bold investments in priorities like community infrastructure and transit, affordable housing and energy efficient retrofits, pharmacare, long term care and training, we will create more than a million new jobs in a first mandate alone.

 

Candidat NPD- Yavar Hameed, Ottawa Ouest Nepean

Yes. My party is committed to various initiatives that will support the sectors indicated in the question. The NDP will set up as a partner to foster entrepreneurship with dedicated support for Canada’s tourism sector. We plan to support many local businesses by means of Community Benefit Agreements. We will also put in place long-term hiring bonus to pay employers a portion of EI and CPP for new or rehired staff. Additionally, we are committed to protecting our heritage by funding Canada’s arts and culture industry.

 

Candidate NPD- Melissa Coenraad, Kanata-Carleton

Yes. Jagmeet Singh and the NDP has won more help for millions of Canadians in this pandemic, by increasing the wage subsidy to 75%, doubling and extending CERB, fought for and won support for youth, renters, small business, seniors, and sick workers. As PM, Jagmeet do what Justin Trudeau won’t do: make the ultrarich pay their fair share for the recovery and deliver on the things that people need: affordable pharmacare, dentalcare, housing, cellphones price caps, expanded sick pay, clean water, and climate action.

It’s about a future we can look forward to – more affordable, equal, hopeful and secure.

 

Parti Vert du Canada

Yes. We will work with the City and regional partners to rebuild a tourism and hospitality sector grounded in the first instance in low-carbon tourism. We do not support a return to “business as usual” -- a return to tourism fed by high-emission transportation will not contribute to reducing Canada’s GHG emissions.

More generally, small businesses in particular should be nurtured and supported. Such programs need to target those most in need and whose contributions also serve the community socially and economically, as well as promoting a net-zero carbon footprint by 2040.

 

Parti Populaire du Canada - David Yeo, Ottawa Ouest Nepean

The People’s Party of Canada are absolutely committed to supporting the hardest hit sectors of this pandemic. We are committed to the fact that our recovery is dependent largely on our Fiscal Policy. After the repatriation of billions of dollars in international spending, we would aggressively work with provincial and municipal offices to ensure oversight in these areas that were hardest hit, allowing the provinces and municipalities to put a plan in place for their ability to rebound and be sustained.

Ottawa being largely a government town, we would work with the large departments like the CRA, the defense department and Shared Services Canada to ensure they have capacity plans in place that are receptive to ensuring that sectors that were most affected are also able to grow and prosper.

 

 

 

Question 6

Vous engagez-vous à doubler de manière permanente le transfert du Fonds de la taxe sur l’essence et à l’indexer sur le coût de la vie pour que les municipalités puissent maintenir leur infrastructure en bon état?

 

Parti Libéral du Canada

Nous savons que l’infrastructure essentielle sur laquelle les Canadiens se fient, comme les ponts, les routes, les réseaux d’alimentation en eau et les centres communautaires, est le pilier de nos communautés. Nous savons aussi que plusieurs projets municipaux ont été retardés, voire annulés, en raison de la baisse des recettes municipales due à la COVID-19. Le gouvernement libéral a pris les devants en déposant un projet de loi visant à investir 2,2 milliards de dollars pour s’attaquer aux priorités des municipalités et des communautés autochtones en matière d’infrastructure. Un gouvernement libéral réélu continuera de soutenir les municipalités.

 

Parti Conservateur du Canada

N/A

 

Nouveau Parti démocratique

Oui, quand il s'agit de se déplacer, les gens d'Ottawa devraient pouvoir compter sur un transport collectif pratique et abordable. Les néo-démocrates doubleront de façon permanente le Fonds canadien de développement communautaire afin d'aider les municipalités à réaliser leurs priorités en matière de transport collectif. Les néo-démocrates s'engagent également à mettre en place un mécanisme permanent de financement direct pour le transport collectif moderne partout au Canada.

Les néo-démocrates croient que le transport collectif est essentiel pour stimuler les économies locales, pour s'attaquer aux changements climatiques en retirant les voitures de la route et en réduisant la congestion, et pour réduire les inégalités systémiques qui nuisent de façon disproportionnée aux personnes qui vivent dans des communautés marginalisées et qui comptent principalement sur le transport collectif pour se déplacer.

 

Candidate NPD- Angella MacEwen, Ottawa Centre

The pandemic has reaffirmed for us all how close municipalities are to the daily lives of Canadians, and how significant the risks are of not ensuring they have the tools and resources they need to support Canadians.

Investing in municipalities and public infrastructure creates good jobs, makes our communities more livable, and helps fight climate change.

Angella’s vision as the MP for Ottawa Centre is one where our city can afford to build the infrastructure we need to thrive, from roads and bridges to community centres, long-term care, child care centres and everything in between. These investments will create good jobs for our community, and to get there, the federal government must partner with municipalities to deliver reliable public infrastructure funding that puts people – not profit – first.

The gas tax transfer is one of the few ways the federal government can directly support municipalities, and we want to ensure this is a reliable source of support from the Federal government. During the last Parliament, Jagmeet Singh called on the Liberal government to double the gas tax transfer for the next four years, because we are on the side of municipalities.

 

Candidate NPD- Huda Mukbil, Ottawa Sud

Yes. Municipalities shoulder a massive burden of cost without an adequate tax base, New Democrats will act immediately to increase transfers to municipalities to greatly expand their ability to act on the needs of their communities. Many of our plans, like moving toward free public transit, can only be implemented with the help of local governments. We are prepared to fund it, but need to work together to get it done. Large projects like expanding and maintaining wastewater treatment plans and storm drains require a consistent federal partner.

 

Candidat NPD- Yavar Hameed, Ottawa Ouest Nepean

No. My party has not committed to doing this, but it is worth discussing at the federal level. If elected, I will bring this as a possible policy regardless of the government in power.

 

Candidate NPD- Melissa Coenraad, Kanata-Carleton

Yes. The NDP’s Jack Layton understood the importance of maintaining municipal infrastructure and was responsible for proposing and winning acceptance of transferring a share of federal gas tax revenues to municipalities. Today’s NDP will continue and expand this important program.

 

Parti Vert du Canada

Yes. Once again, the “YES” above has to be qualified. The “gas tax” proposal can surely be no more than a temporary measure, given the federal commitment to phasing out vehicles powered by fossil fuels. A better example of federal funding would be an escalating and reliable Municipal Fund, a mechanism which is necessary but which does not now exist. We would work with municipalities and provinces to explore and implement more permanent forms of financing, such as municipal green bonds or the proposed Municipal Fund.

 

Parti Populaire du Canada - David Yeo, Ottawa Ouest Nepean

There are a number of initiatives that are going on within the People's Party of Canada's fiscal policy. One of those areas is the rapid decentralization down to the provinces so they have more autonomy to work both with the municipalities and jurisdictions that are underneath them and also with us at a federal level. To answer your question on investment specific to gas transfer taxes, we cannot at this time, commit on a permanent basis to a gas transfer tax that is indexed to the cost of living. A a number of initiatives like abolishing the GST and pushing that aspect of collection down to the provinces to help handle Healthcare transfers is one example of how the PPC would handle and help funding many of these initiatives. In the context of gas tax transfers, the PPC would need to look into alternate aspects at a federal level that could then delineate down to compensate for a commitment in infrastructure spending at the municipal which would involve also that commitment from the province.

 

 

 

Question 7

Quand ils unissent leurs forces, les gouvernements peuvent en faire plus pour leurs résidents. Un certain nombre de projets en cours à Ottawa dépendent de la collaboration entre le gouvernement fédéral et la Ville, comme la réfection du pont Chef-William-Commanda, le nouveau bâtiment partagé de la Bibliothèque publique d’Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada et l’électrification du parc d’autobus d’OC Transpo.Votre parti s’engage-t-il à poursuivre la mise en oeuvre de ces projets dont les retombées seront très avantageuses pour notre communauté et ses résidents?

 

Parti Libéral du Canada

Le Parti libéral convient que les projets importants qui visent à bâtir nos communautés et à soutenir les Canadiens exigent une collaboration étroite entre le gouvernement fédéral et les gouvernements municipaux. Nous soutenons des projets clés de la ville d’Ottawa, y compris en investissant de façon importante pour soutenir l’installation partagée de la Bibliothèque publique d'Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada de 34,5 millions de dollars. Nous avons également investi plus de 8 millions de dollars dans le pont William Commanda par l’entremise du Plan Investir dans le Canada. Et, grâce au leadership de la Ville d’Ottawa et du gouvernement fédéral, y compris les députés locaux, nous avons conclu une entente avec la Banque de l’infrastructure du Canada afin d’investir jusqu’à 400 millions de dollars pour soutenir l’électrification du parc d’autobus actuel. Un gouvernement libéral réélu continuera d’appuyer les priorités de la Ville d’Ottawa grâce à de nombreux programmes axés sur l’infrastructure municipale qu’il poursuivra.

 

Parti Conservateur du Canada

N/A

 

Nouveau Parti démocratique

N/A


Candidate NPD- Angella MacEwen, Ottawa Centre

N/A

 

Candidate NPD- Huda Mukbil, Ottawa Sud

Yes. Our plan to electrify all buses across Canada by 2030 are ambitious, and we support any new projects that are sustainable and meet the needs of the local community. There is no doubt more work to be done to properly honour the vision and life of the late William Commanda.

 

Candidat NPD- Yavar Hameed, Ottawa Ouest Nepean

Yes. This project aligns with the NDP’s platform and we support them all.

 

Candidate NPD- Melissa Coenraad, Kanata-Carleton

The NDP’s commitment to increase federal support for public transit projects through doubling the Canada Community Building Fund includes electrifying all public transit by 2030. This is an important component of our Green New Deal climate change plan. Federal commitments to the Chief William Commanda Bridge and to the new joint Ottawa Public Library/National Library-Archives Canada project will be honoured.

 

Parti Vert du Canada

A number of these projects are under way and should be continued but should also be part of overall plans with the other levels of government, and not be treated as one-off projects. They should contribute to both systemic change and to the other priorities noted elsewhere in this response and be part of long-range plans reflecting local engagement and feedback.

 

Parti Populaire du Canada - David Yeo, Ottawa Ouest Nepean

The People's Party of Canada understands that there are a number of ongoing projects for both revitalization and conversions at the municipal levels and we would be more than committed to discussions on how to best approach the funding of these very important projects that are beneficial to the local Ottawa community. The PPC would work tirelessly with both the province and the municipalities to provide required oversight but not overreach in these community-based projects.

 


Vers une ville plus verte

Alors que nous commençons à entrevoir un retour à la vie normale à Ottawa, les belles journées printanières nous rappellent que le climat n’est plus ce qu’il était : de la pluie en février, de la neige en avril, plus de 30°C en mai. En outre, au cours des trois dernières années, notre ville a vu plus de catastrophes naturelles que nous en avons vécu dans les 50 années précédentes. Pour souligner la semaine de l’environnement, c’est avec fierté que je vous présente plusieurs projets ambitieux que la Ville entreprend afin de s’assurer que nos espaces verts et nos cours d’eau sont protégés pour les générations de demain :

Plan directeur sur les changements climatiques – En octobre 2020, le Conseil municipal a approuvé à l’unanimité le Plan directeur sur les changements climatiques, notamment Évolution de l’énergie, la stratégie de la collectivité d’Ottawa pour la transition énergétique. Ce plan vigoureux définit un cadre d’intervention qui vise la réduction des émissions de GES de 100 % d’ici 2050, dans l’ensemble de la municipalité.

Électrification des transports en commun – Une fois qu’elle sera totalement fonctionnelle, l’Étape 2 du TLR réduira, à elle seule, les émissions de GES de 110 000 tonnes par année. Dans le cadre d’un projet pilote, quatre autobus électriques seront en service cet automne, ce qui marque la première étape vers l’électrification du parc d’autobus d’OC Transpo et ce qui aidera la Ville à atteindre son objectif d’ici 2050.

Lampadaires à DEL – Jusqu’à maintenant, Hydro Ottawa a converti plus de 53 000 des lampadaires traditionnels de notre ville à la nouvelle technologie des DEL. Ce projet, qui a permis de réduire les émissions de dioxyde carbone de 1 200 tonnes métriques par année (ce qui est tout à fait remarquable!), se traduit par une réduction de 55 % de la consommation d’énergie, ce qui équivaut à des économies annuelles de 4 millions de dollars.

Arbres – En plus de mon engagement de planter 500 000 arbres pendant le présent mandat du Conseil, la nouvelle version renforcée du Règlement sur la protection des arbres permettra de mieux protéger le couvert forestier urbain et de le mettre en valeur.

Réacheminement des déchets – La Ville a constaté une augmentation importante du réacheminement des déchets organiques. En 2019, la Ville a ramassé 9 % plus de déchets organiques, de feuilles et de résidus de jardinage qu’en 2018; en outre, on a observé une hausse de 15 % en 2020. Par ailleurs, le nombre de propriétés à logements multiples inscrits au Programme de bac vert a augmenté de 37 %.

Bâtiments plus écologiques – L’installation partagée de la Bibliothèque publique d’Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada sera un bâtiment ultramoderne. L’installation, qui devrait ouvrir ses portes en 2025, est conçue pour être carboneutre.  Pour ce qui est des immeubles résidentiels, le nouveau Programme de prêts pour la mise en valeur des habitations vise à offrir des prêts à faible taux d’intérêt aux propriétaires fonciers pour leur permettre de rénover leurs maisons afin de les rendre plus écoénergétiques.

Eau – Les 17 projets qui constituent le Plan d’action de la rivière des Outaouais (PARO) sont tous conçus pour améliorer l’état de cette dernière. Le tunnel de stockage des égouts unitaires (TSEU), l’un des projets les plus importants du PARO, permettra de réduire considérablement la fréquence des surverses d’eaux usées dans la rivière des Outaouais lors des tempêtes, ce qui contribuera à la protection de la qualité de notre eau, de nos plages et de l’habitat des poissons.

Je vous souhaite une merveilleuse période estivale et j’espère que vous profiterez des superbes parcs, sentiers et plages qu’Ottawa a à offrir.


Des cliniques temporaires arrivent dans certains quartiers prioritaires

À compter du lundi 31 mai, la Ville d’Ottawa et Santé publique Ottawa déploient une nouvelle série de cliniques temporaires afin de joindre les résidents de quartiers prioritaires. L’objectif est d’augmenter les taux de vaccination dans les quartiers prioritaires et de satisfaire aux besoins des gens pour qui l’accès à la vaccination est particulièrement compliqué.

Vous trouverez ci-dessous la liste des cliniques prévues la semaine prochaine. Seuls les résidents de ces quartiers pourront se faire vacciner avec une première dose. Les résidents admissibles doivent être âgés de 12 ans ou plus au moment de la vaccination. Les rendez-vous ne peuvent se faire qu’en vous présentant en personne pendant les heures d’ouverture de 9 h à 21 h, selon le principe du premier arrivé, premier servi. Les résidents de l’extérieur du quartier prioritaire seront orientés vers les rendez-vous disponibles dans le système provincial de réservation des vaccins.

  • Bayshore – Belltown
    • Le lundi 31 mai et mardi 1er juin, Centre commercial Bayshore
    • Le samedi 5 juin et dimanche 6 juin, Regina Street Alternative School
  • Basse-Ville
    • Le jeudi 3 juin et vendredi 4 juin, Centre communautaire Patro d’Ottawa
  • Ledbury – Heron Gate – Ridgemont
    • Le mercredi 2 juin, Centre Infinity 
    • Le samedi 5 juin et dimanche 6 juin, Ridgemont High School
  • Hawthorne Meadows – Sheffield Glen
    • Le mercredi 2 juin, Centre Infinity

Pour vérifier votre admissibilité ou pour obtenir de plus amples renseignements sur les prochaines cliniques temporaires et les quartiers desservis, visitez SantépubliqueOttawa.caLes cliniques temporaires visent à desservir certains quartiers; les résidents ne doivent donc pas attendre qu’une clinique temporaire vienne dans leur communauté, car il n’y aura pas une clinique temporaire dans tous les quartiers prioritaires.les quartiers prioritaires.

On demande aux résidents de présenter au moins une pièce d’identité et une preuve d’adresse. Une carte valide de Santé Ontario est préférable, mais ce n’est pas obligatoire si vous n’en avez pas.

Merci à l'Équipe Santé Ottawa, à l’Équipe Santé Les enfants avant tout et aux partenaires locaux de la communauté pour leur soutien à ces cliniques temporaires.

Pour plus d’informations

Visitez le site Ottawa.ca ou SantéPubliqueOttawa.ca pour obtenir de plus amples renseignements sur le plan de distribution des vaccins d’Ottawa, y compris de l’information sur :

Vous pouvez également vous abonner aux mises à jour – Vaccin contre la COVID-19 pour vous tenir au courant du déploiement des vaccins.

Pour en savoir plus sur le Plan de distribution des vaccins d’Ottawa, visitez Ottawa.ca ou SantépubliqueOttawa.ca.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les programmes et les services de la Ville, visitez Ottawa.ca, ou composez le 3-1-1 (ATS : 613-580-2401). Vous pouvez aussi entrer en contact avec nous sur FacebookTwitter et Instagram.


Début de l’« été à deux doses » à Ottawa – Dès lundi, les adultes de 80 ans et plus pourront prendre rendez-vous pour obtenir une deuxième dose de vaccin

À compter du lundi 31 mai à 8 h, tous les adultes de 80 ans et plus (nés en 1941 ou avant) pourront prendre rendez-vous au moyen du système provincial de prise de rendez-vous pour recevoir leur deuxième dose de vaccin contre la COVID-19. Les personnes de cet âge sont admissibles, qu’elles aient pris rendez-vous pour leur première dose au moyen du système provincial ou auprès de Santé publique Ottawa.

Consultez la page covid-19.ontario.ca/rendezvous-vaccin afin d'accéder au système provincial de prise de rendez-vous, ou appelez la ligne provinciale de prise de rendez-vous au 1-833-943-3900, qui est accessible tous les jours de 8 h à 20 h. Ne prenez rendez-vous ou n’appelez que si vous êtes admissible.

Le nombre de places disponibles dépendra de l’approvisionnement en vaccins. Si vous avez reçu votre première dose le 5, le 6 ou le 7 mars, Santé publique Ottawa communiquera avec vous pour s'assurer que vous obteniez un rendez-vous pour votre deuxième dose le 26, le 27 ou le 28 juin. Ces résidents ont aussi l'option de prendre rendez-vous plus tôt pour leur seconde dose en obtenant un rendez-vous à une clinique communautaire ou par l'entremise du réseau de pharmacies.

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé qu’il écourtait le délai entre la première et la deuxième dose de vaccin et que l'administration des deuxièmes doses commencerait auprès des personnes âgées. À compter du 14 juin, les personnes de 70 ans et plus pourront accéder au système provincial de prise de rendez-vous afin d’obtenir un rendez-vous plus tôt pour leur deuxième dose. L’objectif du gouvernement provincial est de faire en sorte que tous les résidents et résidentes de l’Ontario ayant choisi de se faire vacciner aient reçu leurs deux doses d’ici la fin du mois d'août.

Les personnes qui ont déjà un rendez-vous de fixé pour l'administration de leur deuxième dose conserveront celui-ci si elles ne le changent pas pour se faire vacciner plus tôt. Vous avez le choix de devancer ou non la date à laquelle vous recevrez votre deuxième dose de vaccin.

Pour ceux qui ont reçu la vaccination à domicile et qui ne peuvent accéder au système provincial de prise de rendez-vous, plus d’information au sujet de la seconde dose suivra.

Toutes les personnes de 12 ans et plus en Ontario peuvent actuellement prendre rendez-vous pour obtenir leur première dose de vaccin. Si vous n’avez pas encore pris rendez-vous pour votre première dose et que vous souhaitez le faire, veuillez consulter la page covid-19.ontario.ca/rendezvous-vaccin ou communiquer avec une pharmacie.

Abonnez-vous au bulletin électronique de mises à jour sur la vaccination contre la COVID-19 pour obtenir des nouvelles régulières sur le déploiement des vaccins.

Pour en savoir plus

Visitez le ottawa.ca ou le santepubliqueottawa.ca pour obtenir de plus amples renseignements sur le plan de distribution des vaccins d’Ottawa, y compris de l’information sur ce qui suit :

Pour en savoir plus sur les programmes et services de la Ville, rendez-vous au ottawa.ca ou composez le 3-1-1 (ATS : 613-580-2401). Vous pouvez également nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.


Malgré la pandémie, le progrès continue à Ottawa

La pandémie de COVID-19 a sans doute eu des répercussions sur presque toutes les facettes de notre vie à Ottawa et à travers le monde. Pratiquement aucun domaine n’a été épargné face à cette crise de santé publique, à une exception près : les travaux continuent d’avancer sur les grands projets qui transformeront notre ville pendant des générations. Je voulais offrir une brève mise à jour sur quelques-uns de nos plus grands projets d’infrastructure :

Nouveau campus Civic – L’Hôpital d’Ottawa a complété la prochaine étape de la planification du campus et prévoit ouvrir ses portes en 2028 comme l’un des hôpitaux les plus importants et les plus avancés au Canada. La construction du projet contribuera à stimuler l’économie régionale, créant environ 20 000 emplois ainsi que des possibilités de recherche et de formation. Une fois ouvert, il offrira des soins de santé de calibre mondial dans l’Est ontarien qui attireront des fournisseurs de soins de santé, des chercheurs et des étudiants de partout à travers le monde.

Étape 2 du train léger – Avec le succès du lancement de l’Étape 1 de notre réseau de train léger, nous avons suivi l’élan nécessaire pour mieux relier les banlieues d’Ottawa au centre-ville. Les résidents verront la construction des trois prolongements de l’O-Train : sud jusqu'à Limebank et près de l’aéroport, à l’est le long de l’autoroute 174, et à l’ouest en direction de la promenade Moodie et du collège Algonquin. Je suis encouragé par le rythme des travaux en cours et j’ai hâte de voir ces futures étapes du train léger s’ouvrir au cours des prochaines années.

Bibliothèque centrale BPO/BAC – La nouvelle installation à émissions nulles conjointe avec Bibliothèque et Archives Canada sera un espace accessible et accueillant pour tous afin de se connecter, d’apprendre, de découvrir et de créer. Les plans comprennent un espace dédié à l’étude de la culture autochtone, ainsi qu’une place publique ouverte au rez-de-chaussée, et un café sur le toit qui offre une vue impressionnante de la Colline parlementaire et de la rivière des Outaouais. Ce nouvel espace passionnant devrait ouvrir en 2024.

Finalement, j’aimerais remercier une fois de plus les résidents d’Ottawa pour votre patience au cours des quatorze derniers mois. Les vaccins se déploient en grande quantité; la météo devient de plus en plus agréable; nous faisons de grands progrès dans nos principaux projets bâtisseurs, et la fin de cette période difficile est en vue. On s’en sortira ensemble.

Photo : Rendu numérique du nouveau campus Civic de l’Hôpital d’Ottawa. (crédit – TOH)

Allez vous faire vacciner! #ImmunitéDeCommunauté

Ce matin, j’ai reçu ma première dose du vaccin contre la COVID-19 au complexe sportif Nepean. Comme tant d’autres personnes qui ont partagé leurs formidables expériences avec nos excellents travailleurs de la santé à Ottawa, mon rendez-vous s’est bien déroulé et je voulais prendre un moment pour remercier tous les bénévoles, employés et partenaires qui travaillent 24 heures sur 24 pour s’assurer que les Ottaviens se font vacciner le plus rapidement possible. N’oubliez pas que le meilleur vaccin est le premier à votre disposition.

 

 

Les dernières nouvelles sur la COVID-19 de Santé publique Ottawa :