Ressources en matière d’accessibilité pour les résidents touchés par la violente tempête

La Ville a ouvert de nombreux centres d’accueil d’urgence accessibles où les résidents peuvent avoir accès à de l’électricité et à des services, comme la recharge d’appareils de mobilité. Les centres sont ouverts aujourd’hui, le mardi 24 mai, de 10 h à 22 h. Les lieux et les horaires sont susceptibles d’être modifiés en fonction des besoins de la communauté. Pour obtenir la liste complète des centres, des services et des heures d’ouverture, visitez ottawa.ca/apreslatempete.

Avez-vous besoin d’aide pour vous rendre dans un centre d’accueil? Veuillez communiquer avec Para Transpo au 613-560-5000 (ATS : 244-4833). Pour toute autre demande de soutien liée à une invalidité, veuillez composer le 3-1-1. Les résidents dans le besoin peuvent également composer le 2-1-1 pour obtenir des renseignements sur les services sociaux et de santé gouvernementaux et communautaires locaux. Si votre vie est en danger, veuillez composer le 911.

L’accessibilité est un engagement important pour la Ville d’Ottawa. Les sites pour les centres d’accueil ont été sélectionnés en fonction des Normes de conception accessible de la Ville d’Ottawa. Ces normes comprennent des considérations relatives à l’accessibilité en vertu du code du bâtiment. Voici quelques-unes des caractéristiques liées à l’accessibilité :

  • des dispositifs de fermeture de porte;
  • des toilettes accessibles;
  • des rampes;
  • un stationnement accessible;
  • des sièges pour les personnes dans l’incapacité de rester debout pendant de longues périodes;
  • des zones d’embarquement et de débarquement des passagers accessibles de Para Transpo avec une aire d’attente intérieure;
  • un environnement sans parfum;
  • la largeur des couloirs et le rayon de gyration.

Du personnel sera disponible dans les centres d’accueil pour aider les résidents. Veuillez aviser le personnel des mesures de soutien dont vous avez besoin à votre arrivée.

Pour des mises à jour sur la réponse de la Ville concernant la tempête, suivez le compte Twitter de la Ville et visitez la page Web de la Ville concernant le rétablissement après la tempête.

Pour en savoir plus sur les programmes et services de la Ville, rendez-vous au ottawa.ca ou composez le 3-1-1 (ATS : 613-580-2401) ou le 613-580-2400 pour communiquer avec le Service de relais vidéo canadien. Vous pouvez également nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.


MISE À JOUR SUR LA TEMPÊTE À LA VILLE D'OTTAWA

Blitz de bac vert pour augmenter la collecte de déchets normaux et de recyclage

 

La Ville effectuera un blitz de bac vert au cours des prochains jours dans les quartiers les plus touchés par la tempête pas s’assurer que les déchets organiques sont collectés aussi tôt que possible. Beaucoup de personnes ayant perdu l’électricité devront éliminer des aliments qui se seront gaspillés.

Chaque secteur d’Ottawa a été touché, cependant la Ville se concentrera sur les secteurs touchés les plus sévèrement cette semaine. Les équipes de la Ville fourniront une collecte accrue des déchets organiques et les résidents ayant des matériaux liés à la tempête dans les quartiers suivants sont avisés de mettre leur bac vert en bord de rue pour la collecte :

  • Quartier 6 – Stittsville
  • Quartier 9 – Knoxdale-Merivale
  • Quartier 16 – Rivière
  • Quartier 19 – Cumberland

La priorité pour les déchets alimentaires sera donnée à la plupart de Stittsville dans le quartier 6, à toutes les collectivités dans le quartier 9 qui ont perdu l’électricité, à Riverside Park et la baie Mooneys dans le quartier 16 et les villages de Navan, Cumberland et Sarsfield dans le quartier 19.

La collecte prendra du temps, donc si votre bac vert n’est pas vidé d’ici la fin de la journée, il est recommandé de le prendre et de le remettre au bord de la route le matin suivant. Seuls les déchets organiques sont permis et les matériaux non organiques comme les emballages alimentaires, devraient être éliminés séparément.

La Ville continuera la collecte habituelle de déchets et de recyclage, les résidents pouvant sortir leurs déchets organiques toutes les semaines dans leur bac vert, en fonction du calendrier de la collecte.

Anticipant un besoin accru d’élimination d’aliments gaspillés, la Ville met également en place plusieurs sites où les résidents auront un accès continu à des bennes pour les déchets organiques. Même si plus de bennes seront disponibles dans les jours à venir, ces bennes seront en place d’ici la fin de la journée et prêtes à l’emploi le mardi 24 mai aux emplacements suivants : 

  • Centre commémoratif de Navan à l’adresse 1295, chemin Colonial
  • Complexe récréatif CARDELREC Goulbourn, à l’adresse 1500, chemin Shea
  • Centre Communautaire de Hunt Club-Riverside Park à l’adresse 3320, promenade Paul Anka
  • Aréna Centennial Howard Darwin à l’adresse 1765, chemin Merivale 

La décharge du chemin Trail de la Ville (4475, chemin Trail) offre également des heures étendues pour faciliter les collectes spéciales et lèvera les droits d’enfouissement pour les résidents ayant des matériaux liés à la tempête pour aider les résidents avec leurs besoins d’élimination.

Les équipes de la Ville travaillent également à enlever les branches d’arbres et les déchets de jardin, mais cela prendra plusieurs semaines pour terminer le nettoyage. Si ces débris sont suffisamment petits, les résidents devraient les amener au bord de la route pour la collecte, à condition que cela ne bloque pas la route ou l’accès pédestre.

Ne pas circuler sur les routes

Tous les résidents sont priés de ne pas circuler sur les routes à moins que ce ne soit absolument nécessaire. Tous les secteurs endommagés doivent être évités. Des fermetures de routes et des répercussions sur la circulation sont prévues en raison d’arbres tombés et de débris sur les routes. Veuillez suivre la circulation d’Ottawa sur Twitter pour les dernières mises à jour.

Clôtures de piscine

Les résidents ayant une clôture ou un mur endommagé autour d’une piscine extérieure ou un jacuzzi sont rappelés de s’assurer que la piscine ou le jacuzzi ne présente pas de risque de noyade. Veuillez prendre des mesures raisonnables pour sécuriser la zone. Vous pouvez trouver plus de renseignements sur le site de la Ville concernant les Clôtures de construction.

Centres de réception d’urgence

La Ville a ouvert plusieurs Centres de réception d’urgence où les résidents peuvent accéder à de l’électricité et des services. Ces centres seront ouverts jusqu’à 22 h lundi 23 mai, rouvrant mardi 24 mai de 10 h à 22 h. Les emplacements et les heures sont sujets à changement selon les besoins communautaires. Veuillez surveiller les canaux de médias sociaux de la Ville pour les derniers renseignements ou visitez la page Web d’Ottawa.ca sur les orages violents. 

Les installations suivantes offrent de l’électricité pour recharger les appareils, les douches, les salles de bain, la nourriture et la Croix-Rouge :

Les installations suivantes offrent de l’électricité pour recharger les appareils, les douches et les salles de bain :

Les installations suivantes offrent de l’électricité pour recharger les appareils et les salles de bain :

Pour appuyer les résidents qui ont de l’eau de puits ayant perdu accès à l’eau potable, de l’eau en bouteille et disponible aux emplacements suivants avec un accès pour remplir des contenants d’eau potable :

  • Aréna W.-Erskine-Johnston, à l’adresse 3832, chemin Carp
  • Aréna Centennial Howard-Darwin, à l’adresse 1765, chemin Merivale
  • Centre commémoratif de Navan, à l’adresse 1295, chemin Colonial

Pour appuyer les résidents ayant de l’oxygénothérapie à la maison et qui ne sont pas en mesure de recevoir des services à temps par leur fournisseur actuel, VitalAire aidera les résidents ayant des besoins d’oxygène médical et de recharge d’appareil aux centres de réception suivants :

  • Aréna Centennial Howard-Darwin, à l’adresse 1765, chemin Merivale
  • Centre récréatif François-Dupuis, à l’adresse 2263, boulevard Portobello

Veuillez apporter l’équipement (concentrateur d’oxygène ou concentrateur d’oxygène portatif) et une copie de votre ordonnance pour vous assurer que vous connaissez votre débit d’oxygène (en litre par minute).

Pour les renseignements hydro, consultez le site Web ou le compte Twitter de Hydro Ottawa. Pour des mises à jour sur la réponse de la Ville, suivez la Ville sur Twitter et vérifiez ottawa.ca pour des mises à jour.


Le maire Jim Watson accueille la princesse néerlandaise Margriet à l’occasion du 77e anniversaire de la libération des Pays-Bas

Aujourd’hui, le maire Jim Watson a accueilli à l’hôtel de ville d’Ottawa Son Altesse Royale la princesse Margriet des Pays-Bas et son mari, le professeur Pieter van Vollenhoven. La journée comprenait le dévoilement d’une plaque pour le nouveau parc de la Princesse-Margriet, une visite privée d’une exposition des Archives de la Ville d’Ottawa qui retrace les liens de la famille royale néerlandaise avec Ottawa, et un dîner avec des anciens combattants et des résidents d’origine néerlandaise.

En 1940, après l’invasion des Pays-Bas par l’Allemagne nazie, la reine Wilhelmina a envoyé son héritière, la princesse Juliana, et ses deux filles au Canada. En 1943, la princesse héritière Juliana a donné naissance à sa troisième fille, la princesse Margriet, à l’Hôpital Civic d’Ottawa (alors appelé le campus Civic de L’Hôpital d’Ottawa). La famille a passé cinq ans à Ottawa et faisait partie de la communauté.

Après la guerre, la princesse Juliana a remis à Ottawa 100 000 bulbes de tulipes en reconnaissance de l’hospitalité de la ville et du rôle important que les forces canadiennes ont joué dans la libération des Pays-Bas de l’occupation nazie en 1945. Aujourd’hui encore, les Pays-Bas continuent d’envoyer des bulbes de tulipes en cadeau à Ottawa chaque année en tant que symbole de notre amitié constante. Le Festival canadien des tulipes a été créé en 1953 pour célébrer le cadeau historique de la famille royale néerlandaise.

L’exposition des Archives de la Ville intitulée Des liens durables : l’histoire de la famille royale néerlandaise à Ottawa présente des reproductions de la série de clichés de la famille royale néerlandaise réalisés par Yousuf Karsh, ainsi qu’une exposition historique décrivant les événements survenus pendant la guerre outre-Atlantique et au front intérieur ainsi que le refuge offert par Ottawa. De plus, le Temple de la renommée des sports d’Ottawa présente une exposition intitulée Les Pays-Bas : Une nation sportive. 

Lors d’une mission de développement économique aux Pays-Bas en 2019, le maire Watson avait invité la princesse Margriet à venir à Ottawa en 2020 pour célébrer le 75e anniversaire de la libération des Pays-Bas. Le maire avait également proposé de renommer le parc Fairmont, près du campus Civic de L’Hôpital d’Ottawa, en son honneur. En octobre 2019, le Conseil municipal avait approuvé le changement de nom du parc. La visite de la princesse a malheureusement été retardée en raison de la pandémie de COVID-19.

Pour en savoir plus sur les programmes et services de la Ville, consultez ottawa.ca ou composez le 3‑1‑1 (ATS : 613-580-2401) ou le 613-580-2400 pour joindre la Ville en utilisant le Service de relais vidéo canadien. Vous pouvez également communiquer avec nous sur FacebookTwitter et Instagram.

 

CITATIONS

« Les liens forts qui unissent Ottawa et la famille royale néerlandaise et l’histoire que partagent nos deux pays sont exceptionnels. Ces liens uniques ne se sont que consolidés au cours des 77 années depuis que des Canadiens ont libéré les Pays-Bas durant la Deuxième Guerre mondiale. La visite de Son Altesse Royale à l’hôtel de ville aujourd’hui marque une autre page de notre parcours commun en tant que nations qui partagent un passé, un présent et un avenir. »

Ines Coppoolse, ambassadrice du Royaume des Pays-Bas au Canada

 

« C’est un honneur d’accueillir de nouveau la princesse Margriet dans son lieu de naissance pour célébrer le 77e anniversaire de la libération des Pays-Bas par les Forces canadiennes, une mission à laquelle mon père a participé. Nos deux pays jouissent d’une amitié unique qui s’étend sur des décennies, et je suis fier que nous continuions de créer ensemble des opportunités dans les domaines de la culture, de l’éducation, du tourisme et du développement économique. »

Maire Jim Watson


Dave Kalil et Grace Thrasher reçoivent le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire

À la réunion du Conseil municipal d’aujourd’hui, le maire Jim Watson, en compagnie des conseillers Jeff Leiper et Scott Moffatt, a reconnu le dévouement envers la communauté de Dave Kalil et de Grace Thrasher en leur remettant le Prix de bâtisseur de la Ville.

Tout au long de la pandémie de COVID-19, Dave Kalil, également connu sous le nom de Piano Man d’Ottawa, a tenu des concerts hebdomadaires en direct pour communiquer avec ses auditoires d'un peu partout. Les confinements avaient empêché M. Kalil, un musicien possédant plus de 40 ans d'expérience, de jouer dans ses salles habituelles, mais il était déterminé à continuer de jouer et de partager sa passion pour la musique. 

Ses spectacles populaires de 90 minutes, appelés « Take a Break », ont évolué pour inclure un volet de bienfaisance, recueillant des fonds pour un organisme sans but lucratif différent chaque semaine. Depuis le début des concerts, M. Kalil a recueilli plus de 115 000 $ pour des organismes de bienfaisance locaux. Parmi les bénéficiaires de ses efforts de collecte de fonds, mentionnons entre autres Transit Secours, le Bureau des services à la jeunesse, La Mission d'Ottawa et les Bergers de l'espoir.

 

Depuis plus d'une décennie, Grace Thrasher fait du bénévolat dans de nombreux domaines pour appuyer la communauté de Manotick. Lorsqu'elle a commencé de faire du bénévolat, Mme Thrasher a participé à des collectes de fonds et à des événements annuels comme le Shiverfest, le pique-nique estival et les courses de boîtes à savon. De 2012 à 2017, Mme Thrasher a été trésorière de l'Association communautaire de Manotick et a été élue présidente du conseil en 2017, où elle siège toujours.

Mme Thrasher a plusieurs réalisations à son actif depuis le début de son parcours dans les domaines du leadership civique et du développement communautaire. En effet, elle a mené le Groupe de travail de Manotick sur la revitalisation du cœur du village, qui a entraîné des améliorations importantes dans la communauté, et elle a pris la défense des intérêts de la communauté de Manotick auprès des comités et des représentants du gouvernement dans le cadre de sujets comme le Plan secondaire de Manotick, le Plan directeur des transports et l’examen des limites de quartiers.

Mme Thrasher est une loyale ambassadrice de la communauté. Elle a siégé à de nombreux comités locaux, s'est engagée en faveur de lettres d'appui pour les entreprises, organisations et organismes de bienfaisance locaux, a contribué à la création de l'Association locale des promeneurs de chiens du parc David-Bartlett et a dirigé de nombreuses initiatives qui ont eu des répercussions mesurables sur la communauté.

 

Le Prix de bâtisseur de la Ville décerné par le maire est une distinction civile, qui vise à reconnaître un particulier, un groupe ou un organisme qui, par ses services bénévoles exceptionnels ou ses initiatives exemplaires, fait preuve d’un engagement profond envers notre Ville afin d’en faire un meilleur endroit aujourd’hui et pour l’avenir. Le Prix peut souligner l’ensemble des réalisations, des actes de bonté remarquables, des activités de bienfaisance inspirantes, le développement communautaire ou toute autre réalisation remarquable.

Des particuliers, des groupes ou des organismes peuvent être mis en nomination par des membres du Conseil municipal ou par le public.


Le Conseil approuve le cadre d’une demande en vue d’aider à financer le nouveau campus Civic

Le Conseil a approuvé aujourd’hui un cadre financier et des principes directeurs pour l’élaboration d’une réponse à la demande de l’Hôpital d’Ottawa d’une contribution ponctuelle de la Ville de 150 millions de dollars au maximum en appui au développement du nouveau campus Civic.

Plusieurs municipalités ontariennes ont effectué de telles contributions volontaires au partage des coûts locaux de leurs hôpitaux communautaires. Le personnel présentera un rapport au cours du prochain mandat du Conseil comprenant des options ayant trait à la partie de la Ville. Ce rapport comprendra une étude préliminaire et une proposition concernant une redevance d’aménagement propre au secteur afin de financer de futurs services requis pour le nouveau campus.

Le Conseil a approuvé des mesures en vue d’aider à conserver et commémorer le patrimoine d’une communauté de Carlington-Nord. La Ville établira le secteur pittoresque de logements pour anciens combattants en vue de protéger le caractère patrimonial et la forme bâtie du quartier au sud de l’avenue Carling, entre l’avenue Fisher et le chemin Merivale, construit à la fin de la Seconde Guerre mondiale pour loger les anciens combattants et les travailleurs de guerre. La désignation reconnaît la valeur collective du quartier et est assortie d’une série de lignes directrices visant à encadrer les nouvelles constructions ou rénovations.

Le Conseil a également approuvé une motion pour recapitaliser le Programme de prêts Maisons durables Ottawa au moyen de 30 millions de dollars supplémentaires en capitaux d’emprunt. Le programme offre des prêts pour des travaux de modernisation écoénergétique des habitations. Il permet également d’aider les résidents cherchant à réduire leur consommation d’énergie et leurs émissions de gaz à effet de serre au moyen d’un prêt à long terme lié à la propriété. Le projet pilote initial a connu tellement de succès que le financement alloué a été utilisé au complet.


Disponibilité et restrictions de stationnement pendant l’événement Rolling Thunder

Comme annoncé mardi, le Service de police d’Ottawa, avec l’appui de la Ville d’Ottawa, a créé une zone d’exclusion des véhicules motorisés dans le centre-ville, comme le montre la carte ci-jointe. Cette zone et les autres mesures qui entreront en vigueur le jeudi 28 avril à 20 h visent à maintenir la continuité des activités et à faciliter la circulation tout en assurant avant tout la sécurité du public.

 

Que signifie « zone d’exclusion des véhicules motorisés »?

  • Pour l’instant, les seules exclusions à cette zone sont les véhicules motorisés participant à une manifestation, un événement, une protestation ou un rassemblement.
  • Des barricades, de l’équipement lourd ou des agents et des véhicules de police seront placés à divers points d’accès entourant la zone d’exclusion afin de filtrer la circulation légale dans ces rues.
  • Les routes ne seront pas fermées – la circulation normale est autorisée. Les véhicules motorisés ne participant pas à une manifestation, un événement, une protestation ou un rassemblement, et les piétons et les cyclistes, pourront entrer et sortir de la zone.
  • Il est interdit de stationner ou de s’arrêter sur toutes les routes dans la zone désignée en violet (voir la carte), afin de garantir que les routes restent libres pour toute la circulation.
  • Le stationnement sur rue est possible dans la zone désignée jaune (voir la carte) pour les véhicules ne participant pas à une manifestation, un événement, un rassemblement ou une protestation, comme les clients des commerces et les résidents locaux.
  • Tout véhicule motorisé ne respectant pas la signalisation routière se verra donner une contravention et/ou sera remorqué.

 

Où le stationnement est-il autorisé au centre-ville?

  • Le stationnement à l’intérieur de la zone est disponible dans des stationnements et des garages. Ceux-ci peuvent être occupés, alors planifiez vos déplacements en conséquence.
  • Le stationnement sur rue est possible dans la zone désignée jaune (voir la carte) pour les véhicules ne participant pas à une manifestation, un événement, un rassemblement ou une protestation, comme les clients des commerces et les résidents locaux.
  • Les transports en commun sont un excellent choix pour se rendre au cœur de la ville et en sortir du 29 avril au 1er mai.

 

Y a-t-il des restrictions de stationnement en dehors de la zone d’exclusion?

  • Des zones temporaires d’interdiction de stationnement et d’arrêt pourront être signalées par des panneaux, principalement dans les quartiers entourant le centre-ville et là où l’on prévoit des encombrements.
  • Les agents chargés de l’application des règlements administratifs et réglementaires effectueront des patrouilles dans les rues afin de faire respecter les règles de stationnement.
  • Tout véhicule motorisé ne respectant pas la signalisation routière pourra se voir donner une contravention et/ou sera remorqué.
  • Sur toutes les autres routes, les règlements réguliers de stationnement signalés peuvent être appliqués. Par exemple, tout véhicule motorisé stationné pendant plus de deux heures dans une zone de deux heures pourra se voir donner une contravention.

 

La Ville d’Ottawa s’engage à assurer la continuité des activités, mais la sécurité du public pendant l’événement Rolling Thunder et toute manifestation ou contre-manifestation connexe est sa priorité absolue.

 

Mises à jour

Veuillez garder à l’esprit qu’il faut s’attendre à des retards et que les règlements pourraient devoir être modifiés au cours des prochains jours. Pour connaître les dernières mises à jour et le statut de la gestion des événements de la Ville les 29 et 30 avril, visitez cette page Web ottawa.ca et suivez-nous sur Facebook et Twitter.

 

Les résidents peuvent consulter notre carte de circulation en ligne et le compte Twitter de la Ville d’Ottawa sur la circulation pour obtenir des renseignements à jour sur les retards et les perturbations de la circulation.

 

OC Transpo prévoit fonctionner selon ses horaires habituels. Restez au courant des dernières informations sur le transport en commun en visitant octranspo.com/fr/alertes, en composant le 613 560‑5000 ou en suivant le compte Twitter d’OC Transpo.


Le Conseil rend obligatoire le réacheminement des déchets organiques pour les immeubles à logements multiples

Le Conseil a approuvé une stratégie visant à inciter plus d’immeubles à logements multiples à réacheminer leurs déchets organiques. La stratégie rendra obligatoire le réacheminement des déchets organiques pour tous les immeubles à logements multiples desservis par le service de collecte des déchets de la Ville. D’ici la fin de 2022, le personnel continuera d’intégrer les immeubles dans le programme de bac vert sur une base volontaire, mais la participation au programme sera obligatoire pour tous les nouveaux immeubles à logements multiples ayant accès au service de collecte des déchets de la Ville à compter du 1er juin 2022. Le personnel présentera un plan d’intégration pour le reste des immeubles à logements multiples en 2023.  

En plus du réacheminement obligatoire des déchets organiques, la Ville améliorera la promotion et la sensibilisation, mettra à l’essai de nouvelles technologies de traitement des déchets, intégrera les pratiques exemplaires de conception des bâtiments pour encourager la participation aux programmes de recyclage et de réacheminement des matières organiques et mettra à jour ses contrats de collecte. Il s’agit de l’un des nombreux projets de la Ville visant à soutenir le nouveau Plan directeur de la gestion des déchets solides, qui devrait être terminé pour 2023. Le projet est aussi conforme à la Déclaration de principes sur les déchets alimentaires et organiques de la province, qui vise à réduire de 50 % les déchets alimentaires provenant d’immeubles à logements multiples d’ici 2025 et exige que ces immeubles offrent des services de collecte de déchets alimentaires et organiques à leurs résidents. 

Le Conseil a reçu une mise à jour sur le statut et les prochaines étapes du Plan de sécurité et de bien-être dans les collectivités, y compris sa nouvelle structure de gouvernance. La nouvelle structure comprend notamment des équipes d’action et de direction communautaire pour élaborer et mettre en œuvre des plans détaillés pour chaque priorité, un comité consultatif pour fournir une orientation stratégique, un groupe de conseillers parrains pour promouvoir le plan et orienter la stratégie, et du personnel pour soutenir l’ensemble de l’initiative et assurer la coordination avec les organismes participants.

La Ville commencera le recrutement au deuxième trimestre de 2022 et s’efforcera d’intégrer un large éventail d’organismes communautaires, d’institutions, d’entreprises et de personnes ayant une expérience concrète des priorités qui seront traitées. Une stratégie financière et un plan de mesure et d’évaluation du rendement seront présentés au premier trimestre de 2023.  

Le Conseil a approuvé aujourd’hui une modification de zonage qui facilitera le projet de réaménagement de la plage Westboro de la Commission de la capitale nationale. Cette modification permettra la construction d’un nouveau pavillon qui ouvrira la voie à une foule de nouveaux usages pour revitaliser la plage, notamment un restaurant, un bar, une terrasse, un marché de producteurs et un centre de loisirs. Le stationnement sera déplacé à l’est de la promenade Sir-John-A.-Macdonald et le stationnement existant sera transformé en parc. Pour faciliter les travaux, la plage Westboro sera fermée pour la saison 2022. 

Le Service de police d’Ottawa et le personnel municipal ont offert un compte rendu aux membres du Conseil sur les préparatifs visant à assurer la sécurité publique durant l’événement Rolling Thunder prévu en fin de semaine.


La Ville souligne les progrès réalisés dans le cadre de l’Étape 2 et du prolongement vers l’est avec le début de la pose des rails

Aujourd'hui le maire Jim Watson et le président de la Commission du transport en commun Allan Hubley se sont joints à l’honorable Mona Fortier, présidente du Conseil du Trésor, au nom de l’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités, et de Marie-France Lalonde, secrétaire parlementaire du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté et députée d’Orléans, à titre de représentante du gouvernement du Canada, pour souligner le début de la pose des rails pour le prolongement vers l'est de l'O-Train dans le cadre de l'Étape 2 du TLR. Il s'agit là d'un jalon important pour l'Étape 2 du TLR.

Le tracé de la voie ferrée du prolongement vers l'est de l'O-Train empruntera principalement le terre-plein central de la route 174 de l'Ontario, entre le chemin Blair et le chemin Trim, ajoutant 12,5 kilomètres de nouveaux rails et cinq nouvelles stations. Grâce à ce prolongement, 95 pour cent des résidents des communautés d'Orléans, de Blackburn Hamlet et de Beacon Hill se trouveront dans un rayon de cinq kilomètres du train. 

Les travaux de construction du prolongement vers l'est de l'O-Train vont bon train, et la pose de tous les rails sur 25 kilomètres sera terminée d'ici la fin de l'année. Une voie d’essai de 240 mètres à l’ouest de Jeanne-d’Arc a été aménagée en décembre 2021, et la pose des rails de la voie principale a commencé en avril à proximité de la future station Jeanne-d’Arc. La construction de toutes les stations du prolongement vers l'est de l'O-Train est en cours.

L'Étape 2 du TLR transformera les déplacements à Ottawa, car elle élargit la portée, le confort et la commodité du train léger sur rails. Elle réunira les communautés, dont les grands centres d’emploi, les établissements d’enseignement postsecondaire, les magasins et les destinations de loisirs, ainsi que les grands foyers artistiques et culturels d’Ottawa. Une fois l’Étape 2 terminée, le TLR sera en fin de compte capable de transporter 24 000 passagers par heure dans chaque direction à pleine capacité. Le réseau de l'O-Train décongestionnera les routes, abaissera d’environ un sixième le nombre total de kilomètres véhicules parcourus à Ottawa et permettra aux navetteurs d’économiser temps et argent. Le projet permettra également de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’environ 110 000 tonnes et les contaminants tels que le monoxyde de carbone, l’oxyde nitreux et le dioxyde de soufre de l’ordre de 3 000 tonnes sur 25 ans.

L’Étape 2 du projet de train léger sur rail est un projet de 4,66 milliards de dollars financé conjointement par le gouvernement du Canada, le gouvernement de l’Ontario et la Ville d’Ottawa. L'Étape 2 favorise le transport sain, donne aux résidents plus d'options pour leurs déplacements, dont le vélo pour se rendre à destination. Ottawa est en train d’intégrer son réseau de sentiers et tous les aménagements du TLR afin de promouvoir la multimodalité du navettage.

 

Faits en bref sur le prolongement vers l'est de l’O-Train:

  • Environ 32 000 traverses en béton seront installées sur 12,5 km du prolongement vers l'est de l'O-Train.
  • Les traverses en béton sont installées à mesure qu'elles sont livrées. Chaque traverse pèse 600 livres.
  • Quelque 90 000 tonnes de ballast seront installées. Le ballast est composé de roche de granite provenant de Wakefield, au Québec.
  • Les fixations de rail en acier sont mises en place par une machine spécialisée.
  • Les équipes commenceront la pose entre les stations Montréal et Jeanne-d’Arc et continueront vers l’ouest. La pose finale se fera de la station Blair à la station Montréal.

 

Citations

S'assurer que les Canadiens ont accès à un transport en commun sûr et efficace est une priorité pour notre gouvernement. Le prolongement de l'O-Train vers l’Est réduira la pollution et transformera le service de transport en commun pour des milliers de résidents de l'est d'Ottawa, rendant leurs déplacements au travail, à l'école et à travers la ville plus faciles, plus écologiques et plus rapides.

Ministre Mona Fortier, présidente du Conseil du Trésor, au nom de l'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales, de l'Infrastructure et des Collectivités.

L’Étape 2 du TLR changera pour toujours les déplacements à Ottawa en étendant les avantages du réseau de l’O-Train plus au sud, à l'est et à l'ouest. Le nouveau prolongement vers l'est de l'O-Train constituera une option de déplacement simple et pratique pour les résidents des communautés en pleine croissance de l’est d'Ottawa. Il permettra également d'améliorer le service de transport en commun vers les principaux centres d'emploi, de magasinage et d'éducation et rehaussera la connectivité afin d'encourager des modes de transport plus actifs.

Jim Watson, maire, Ville d'Ottawa


Le Conseil approuve un protocole culturel avec la Nation Anishinabe Algonquine

Le Conseil a approuvé un nouveau protocole pour encadrer les relations de la Ville en matière culturelle avec la Nation hôte Anishinabe Algonquine. Le protocole orientera les partenariats et les initiatives communes dans les secteurs des arts, du patrimoine et de la culture.

Un Cercle de consultation culturelle de la Nation Anishinabe Algonquine sera mis sur pied en 2022, comprenant des représentants des 11 Premières Nations Anishinabeg Algonquines reconnues par le gouvernement fédéral. Le Cercle se rassemblera deux ou trois fois par année pour suivre la mise en œuvre du protocole culturel civique et la mise en place du plan afin de répondre aux questions particulières des différentes directions générales de la Ville d’Ottawa.

Le Conseil a également approuvé un plan visant à assurer le maintien du fonctionnement des centres de répit et de distanciation physique. Ces centres ont été établis dans le cadre de l’intervention d’urgence contre la COVID-19. La Ville continuera également de soutenir les organismes qui offrent des programmes de jour et des services connexes. Le coût estimatif du maintien de ces services pour le restant de l’année est de 13,6 millions de dollars.

Le Conseil a approuvé un plan en vue d’établir les Normes pour l’aménagement d’immeubles très performants qui s’appliquent aux nouvelles constructions à Ottawa, afin de réduire encore davantage les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments d’Ottawa. Au moyen d’une série de paramètres permettant de déterminer l’efficacité des nouveaux projets de construction lorsqu’il s’agit de faire progresser la conception durable et résiliente, les nouvelles normes permettront de s’assurer que tous les constructeurs d’Ottawa remplissent les mêmes objectifs minimaux pour les projets qui nécessitent une demande de réglementation du plan d’implantation ou une demande de plan de lotissement. 

Le Conseil a approuvé un nouveau plan secondaire pour orienter l’aménagement proposé de Manor Park. Le plan établit des politiques propres à la zone, des désignations d’utilisation du territoire et des hauteurs maximales de construction pour les terrains qui finiront par accueillir environ 3 800 unités résidentielles assorties d’espaces commerciaux et de parcs. Le requérant a également signé un protocole d’entente dans lequel il s’engage à ne pas déplacer les résidents actuels de 650 maisons en rangée proposées à des fins de réaménagement. 

Le Conseil a approuvé des mises à jour du projet pilote Parés pour la pluie Ottawa, qui incite les propriétaires à réduire les conséquences néfastes du ruissellement des eaux pluviales sur nos cours d’eau et nos rivières. Un nouveau cours en ligne aidera les résidents à évaluer leur admissibilité à l’actuel programme de rabais et fournira une solution de rechange au populaire programme d’évaluation de domicile, qui a actuellement une longue liste d’attente. Ceci permettra aux résidents de devenir admissibles plus tôt à des rabais pour amorcer leurs propres projets d’amélioration de cours.

Le Conseil a approuvé aussi l’élimination progressive des équipements d’entretien des terrains et des pelouses alimentés à l’essence pour les remplacer par des équipements électriques, là où c’est possible sur le plan opérationnel. L’objectif vise à réduire la pollution atmosphérique et sonore générée par les équipements alimentés à l’essence, comme les souffleuses à feuilles. L’élimination progressive commencera cet été et le personnel présentera ensuite un plan détaillé pour réduire les émissions et les répercussions environnementales de ces équipements plus tard cette année.

Le Conseil a également nommé la conseillère Catherine Kitts au Conseil d’administration de la Bibliothèque publique d’Ottawa.


Ottawa est solidaire de l'Ukraine

Je sais que les résidents d’Ottawa et les Canadiens partout au pays sont horrifiés par les atrocités dont nous sommes témoins en Ukraine, alors que la Russie continue d’afficher un flagrant mépris à l’égard des principes du droit international, détruisant la paix et la sécurité de la région.

Des millions d’Ukrainiens ont été forcés de fuir leur foyer, pendant que d’autres restent et combattent l’occupation de leurs communautés par les Russes.

La société ukrainienne est définie par l’amour de la liberté et de la démocratie, et je sais que nous sommes tous inspirés par la bravoure des citoyens, des soldats et des leaders de l’Ukraine.

Je suis fier que le Canada soit le foyer de la troisième plus grande diaspora d’Ukrainiens au monde, avec près de 1,4 million de citoyens de descendance ukrainienne.

Les Canadiens demeurent solidaires du peuple ukrainien, et nous continuons de faire ce que nous pouvons pour offrir notre appui à ceux qui sont touchés par cette crise humanitaire de plus en plus critique.

Il y a à peine quelques semaines, j’ai rencontré M. Andrii Bukvych, le chargé d’affaires de l’ambassade d’Ukraine au Canada, à l’extérieur de l’ambassade russe au coin de la rue Charlotte et de l’avenue Laurier, afin d’installer des plaques de rue où l’on peut lire « Free Ukraine Libre » à titre de geste symbolique de soutien pour son peuple et à titre de rappel quotidien à ceux qui vivent dans l’ambassade qu’Ottawa est solidaire de l’Ukraine.

Le même jour, j’ai écrit à l’honorable Sean Fraser, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, pour l’informer que la Ville d’Ottawa est prête pour aider à accueillir l’éventuel afflux de réfugiés de partout en Ukraine.

À cet égard, du travail et un dialogue sont en cours et je tiens à remercier le gouvernement fédéral pour sa collaboration jusqu’à présent.

Je veux également saisir cette occasion pour remercier les résidents et les entreprises d’Ottawa de leur appui depuis le tout début.

Tout en s’efforçant de se relever de la pandémie, les résidents et les entreprises d’Ottawa recueillent des fonds et donnent le produit de ventes à la Croix-Rouge canadienne et à d’autres organismes en vue d’aider les Ukrainiens sur le terrain.

C’est la façon canadienne de faire les choses – et j’en suis vraiment fier.

L’initiative de participation financière volontaire de l’Atlético Ottawa lors de leur match d’ouverture du 9 avril dans la Première ligue canadienne contre le Cavalry FC est un parfait exemple du rassemblement de la communauté en vue d’appuyer les efforts de secours aux Ukrainiens.

La semaine dernière, j’ai joint M. Bukvych et Jeff Hunt de l’équipe pour dévoiler le maillot spécial des athlètes avant le match et promouvoir cette initiative généreuse qui soutiendra l’aide humanitaire ukrainienne par l’entremise de la Fondation Canada-Ukraine.

Les fonds seront recueillis par la vente des billets et au moyen d’un tirage moitié-moitié pancanadien. Les billets peuvent être achetés dès maintenant en cliquant sur ce lien.

J’ai hâte de voir les résidents d’Ottawa à la Place TD lors de ce match excitant!

Allez Atleti!