OTTAWA, le 31 janvier 2020 – C’est devant un impressionnant parterre de plus de 650 invités et dans une ambiance des plus festives que la Maison de la Francophonie d’Ottawa a officiellement été inaugurée hier, dans ses locaux situés dans l’ancienne école Grant, au 2720 chemin Richmond.

Se voulant un véritable phare de la francophonie ottavienne, la Maison de la Francophonie d’Ottawa est le fruit du travail inlassable de centaines de personnes des sphères communautaire, éducative, sociale et politique, qui militent depuis plus de 30 ans afin que les francophones et francophiles de l’ouest d’Ottawa puissent jouir d’un lieu multifonctionnel pour se rassembler et échanger. Aujourd’hui, tous peuvent dire «Mission accomplie»!

Un modèle pour les francophones d’ici et d’ailleurs

Animée brillamment par l’auteur-compositeur-interprète ottavien Yao, la soirée s’est déroulée devant de nombreux représentants des milieux politique, communautaire et culturel. L’événement a même permis d’accueillir des invités venus d’aussi loin que de l’ouest canadien et du Congo, désireux de s’inspirer du modèle de carrefour multiservices proposé par la Maison.

L’ouverture de la Maison de la Francophonie d’Ottawa témoigne de la résilience, de la vitalité et de l’essor de la communauté francophone de l’ouest d’Ottawa et de toute la région de la capitale nationale. Celle-ci peut enfin compter sur un espace qui lui servira de lieu de rassemblement, mais aussi de moteur de développement à de multiples projets initiés par des francophones et francophiles de tous les horizons.

Un point de repère pour une francophonie plurielle

Pour le président de La Maison de la Francophonie d’Ottawa, Ronald Bisson, celle-ci se veut un point de repère pour les résidents de la région, toutes origines confondues.

«Nous, francophones de l’ouest de la ville d’Ottawa, venons de partout au Canada et de plus de cinquante pays du monde. Ici, en Ontario, la langue française nous unit, quels que soient nos traditions culturelles, notre appartenance religieuse ou non, notre niveau de français et nos choix de professions. Nous remercions toutes ces femmes et tous ces hommes qui sont venus avant nous pour défendre nos droits linguistiques. Leurs succès nous permettent de nous rassembler aujourd’hui dans notre Maison, avec toutes nos identités plurielles, où nous pourrons vivre cette francophonie dans toutes ses expressions qui nous tient tellement à cœur», a indiqué M. Bisson.

M. Bisson a également pris soin de remercier le ministère de l’Infrastructure de l’Ontario, qui a permis la concrétisation du projet grâce à un investissement de 8,95 millions de dollars.

De son côté, le président du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO), partenaire de la Maison et propriétaire de l’édifice qui l’abrite, a insisté sur l’importance de l’endroit pour l’ensemble de la communauté. «Le CEPEO est très fier d’être un partenaire important de la Maison de la Francophonie. Ce magnifique endroit permet d’élargir l’espace francophone en offrant des initiatives éducatives, communautaires, récréatives et culturelles en français, et ce, de la petite enfance à l’âge adulte. Ce sont tous les francophones et francophiles de la région qui pourront en bénéficier», a expliqué Denis Chartrand.

À propos

La Maison de la Francophonie d’Ottawa est un projet unique, fruit d’une étroite collaboration entre la Coopérative multiservices francophone de l’Ouest d’Ottawa, le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario et pas moins de 43 partenaires et collaborateurs, unis dans leur volonté d’offrir un éventail de services à la communauté francophone.

 

Renseignements:
Olivier Pinsonneault
Administrateur des relations publiques et médiatiques
T: 613-742-8960, poste 2023 C: 613-325-6133 C olivier.pinsonneault@cepeo.on.ca